Le CAC 40 confirme le rebond

 |   |  822  mots
Paris termine en légère hausse, au lendemain d'un rally général, et à la suite d'une série de publications d'entreprises encourageantes. A la clôture, le CAC 40 s'octroie 0,37% à 4.933,12 points. Un peu plus de la moitié de ses valeurs terminent dans le vert.

En légère hausse à la clôture, Paris confirme son rally général de la veille. Le CAC 40 progresse ainsi d'environ 0,4%, après avoir bondi de 2% hier. Les publications d'entreprises encourageantes ont soutenu le marché. Sur le CAC 40, les valeurs de l'automobile figurent en bonne place après les résultats de Valeo. LVMH termine en nette hausse après la publication de ses ventes semestrielles. Les valeurs pétrolières affichent également de beaux parcours sur fond de bonnes nouvelles sectorielles et de maintien des cours du pétrole. Nexans termine en tête du SRD après avoir relevé ses objectifs. A l'inverse, les fabricants de cartes à puce terminent en baisse générale après l'alerte de Oberthur Card Systems.

A la clôture, le CAC 40 gagne 0,37% à 4.933,12 points dans un volume d'affaires de 3,8 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,25% à 5.848,60 points. A Francfort, le Dax cède 0,26% à 5.563,60 points. A New York, le Dow Jones se contracte de 0,28% à 11.020,15 points, et le Nasdaq de 0,11% à 2.059,61 points.
Le baril de brut léger américain recule de 1,25 dollar à 73,80 dollars, après avoir évolué au-dessus des 75 dollars. Le Premier ministre israélien s'est déclaré déterminé à poursuivre son offensive contre le Hezbollah au Liban. Toutefois, la crise au Liban ne s'est pas propagée à l'ensemble du Proche Orient. Le dollar se ressaisit à 1,2578 dollar pour 1 euro après les chiffres de la confiance du consommateur américain, dans le cadre de la publication d'une série d'indicateurs américains cette semaine, qui devraient donner des indications quant à l'évolution des taux de la Fed.
Sur le front macro-économique, L'indice de confiance des consommateurs américains, tel que calculé par le Conference Board, s'est amélioré à 106,5 en juillet, contre 105,4 (révisé de 105,7) en juin. Les économistes tablaient au contraire sur un repli à 104, selon le consensus établi par Reuters. Par ailleurs, les ventes de logements anciens ont diminué de 1,3% en juin aux Etats-Unis, au rythme annualisé de 6,62 millions d'unités, le plus faible depuis janvier, selon les chiffres publiés par l'Association nationale des agents immobiliers (NAR). Par rapport à juin 2005, les reventes de logements se sont contractées de 8,9%. Le consensus établi par Reuters tablait sur un repli à 6,58 millions d'unités en rythme annualisé le mois dernier.


Valeo progresse de 8,61% à 27,49 euros. L'équipementier automobile a dégagé un bénéfice net de 94 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 30,6%. Le groupe confirme ses objectifs annuels en matière d'augmentation de la rentabilité des capitaux engagés et de progression des commandes. Les valeurs liées à l'automobile suivent, Michelin gagne 2,84% à 45,19 euros, Peugeot 0,68% à 45,61 euros et Renault 2,07% à 81,40 euros. Sa filiale à 44% Nissan a annoncé une hausse de 4,2% de son bénéfice net au premier trimestre, mais le résultat d'exploitation recule de 26%.

LVMH s'apprécie de 1,79% à 76,70 euros. Le numéro un mondial du luxe a enregistré une croissance de 13% de son chiffre d'affaires à 6,96 milliards d'euros au premier semestre. A structure et taux de change constants, la hausse ressort à 12%. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe confirme son objectif d'une " croissance très significative " de ses résultats.

STMicroelectronics perd 0,33% à 12 euros. STMicroelectronics doit publier ses résultats du deuxième trimestre après la clôture de Wall Street. L'américain Texas Instruments a fait état d'un bond de 27% de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à la forte demande de puces pour téléphones mobiles. Thomson perd 0,47% à 12,65 euros alors qu'Exane BNP Paribas a dégradé le titre de " neutre " à " sous-performance ".

Total monte de 0,88 % à 51,75 euros, soutenu par la remontée des cours du pétrole ainsi que par l'annonce par le britannique BP d'une progression de 23% de son bénéfice net au deuxième trimestre à 6,11 milliards de dollars, soit plus qu'attendu par les analystes.

Nexans s'adjuge 13,22% à 55,60 euros. Le fabricant de câbles a publié un bénéfice net de 211 millions d'euros au titre du premier semestre, contre 16 millions un an plus tôt. La marge opérationnelle progresse de 48% à 108 millions d'euros et le chiffre d'affaires, à taux de change et cours des métaux constants, s'apprécie de 10,4% à 2,27 milliards. Pour l'ensemble de l'exercice, Nexans table sur une progression de l'ordre de 10% de son chiffre d'affaires et sur un taux de marge opérationnelle supérieur ou égal à 5%.

L'Oréal gagne 1,84% à 77,60 euros. La FDA, l'autorité sanitaire américaine, a donné son accord à la commercialisation de la crème solaire écran total, Anthélios SX, fabriquée par le groupe français.

Enfin, Oberthur Card Systems décroche de 6,93% à 4,70 euros. Le fabricant de cartes à puce a réalisé un chiffre d'affaires de 122,9 millions d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 1,4%. A taux de change constants, la progression est de 1,2%. Oberthur anticipe une " érosion significative " de ses marges sur le premier semestre, mais se dit confiant sur les perspectives du second, ainsi que dans sa capacité à saisir les opportunités de marché.


Ambroise Ecorcheville
Copyrigth Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :