Pernod Ricard confirme son objectif de croissance annuelle

 |   |  307  mots
Le groupe de vins et spiritueux affiche une croissance de son chiffre d'affaires supérieure aux attentes sur le premier trimestre de son exercice 2006-2007. Il confirme d'ores et déjà son objectif de croissance interne comprise entre 5 et 6% sur l'ensemble de l'année.

Pernod Ricard garde le cap. Le groupe de vins et spiritueux affiche sur premier trimestre de son exercice 2006-2007, achevé au 30 septembre, une croissance organique du chiffre d'affaires de 5,6%, marquée par une "croissance vigoureuse de 15 marques stratégiques", indique le groupe dans un communiqué. Le chiffre d'affaires s'établit à 1,45 milliard d'euros.

La croissance en valeur sur les 15 marques stratégiques de Pernod Ricard est de 7% par rapport à l'année précédente. Le groupe met notamment en exergue les "excellentes performances" de Ballantine's (+27%), Stolichnaya (+25%)... En revanche, Chivas Regal voit ses ventes reculer de 6% sur un an.

"L'activité spiritueux enregistre une croissance interne de 7,3% grâce aux bonnes performances en Asie/Reste du Monde et en Europe. L'activité vins est en repli (-4,7%) principalement au Royaume-Uni et aux Etat-Unis, et ce malgré un développement en Australie et Nouvelle-Zélande", précise le groupe.

Par zone, le groupe confirme la bonne tenue de sa croissance à l'international. En Asie/Reste du monde, la croissance a été de 14% sur le trimestre. La zone Amériques a vu ses ventes croître de 10%. En Europe, le chiffre d'affaires a progressé de 5%, tandis qu'en France, elle s'est établie également à 5%.

"Les performances de ce premier trimestre témoignent du dynamisme de l'activité du groupe. Les signes positifs sur de nombreux marchés pour le second trimestre, et l'arrivée de nouvelles plates-formes de communication au cours des prochains mois sur les marques récemment acquises, me permettent de confirmer les objectifs de croissance pour cet exercice 2006/2007", se félicite Patrick Ricard, PDG du groupe, dans un communiqué.

Le groupe vise ainsi une croissance interne du chiffre d'affaires dans le haut de la fourchette comprise entre 4% à
6% ainsi qu'une "forte croissance à deux chiffres" du résultat net courant part du groupe, hors effet
devises.

En Bourse, le titre recule toutefois de 2,26% à 159,80 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :