Telefonica veut faire 1,5 milliard d'euros d'acquisitions d'ici un an

 |   |  292  mots
Le groupe de télécommunications espagnol se dit intéressé par une prise de contrôle du Brésilien Vivo, dont il détient déjà 50%. Il prévoit une croissance de 13 à 19% de son résultat opérationnel par an, d'ici à 2009 et veut doubler d'ici trois ans son dividende et son bénéfice net par action enregistrés en 2005.

Telefonica affiche sa confiance. Le groupe de télécommunication espagnol a annoncé aujourd'hui qu'il continuera à regarder les acquisitions potentielles. Il s'est dit intéressé par l'achat de la part de Portugal Telecom dans Vivo, société mixte de téléphonie mobile au Brésil. Telefonica est déjà présent pour moitié dans le capital du Brésilien. "Nous sommes intéressés par l'achat (de cette participation) si le prix est approprié", a ainsi reconnu le président du groupe espagnol lors d'une conférence à Valence. D'ailleurs, Telefonica compte investir jusqu'à 1,5 milliard d'euros en croissance externe, d'ici fin 2007. Cela, sans augmentation de capital, selon le groupe.

C'est que Telefonica a les moyens de ses ambitions. Il a enregistré en 2005 un bénéfice net record de 4,4 milliards d'euros. Il a d'ailleurs donné ses prévisions en termes de croissance. Il vise une croissance annuelle de 10 à 14% de son chiffre d'affaires, à horizon 2009. De même, le groupe estime être en mesure d'atteindre une croissance de 13 à 19% de son bénéfice opérationnelle, par an, jusqu'en 2009. Le résultat opérationnel avant amortissement devrait pour sa part progresser de 10 à 14% sur la même période, par an. Ce qui devrait permettre à la société de dépasser les 55 milliards de cash flow opérationnel à horizon 2009, selon le groupe.

Le groupe, qui racheté le Britannique O2 l'année dernière, estime également qu'il comptera 225 millions de lignes téléphoniques en 2009. Ce qui représentera une progression de 45% par rapport à 2005.

Surtout, le groupe a annoncé qu'à horizon 2009, il comptait doubler son dividende et son bénéfice net par action enregistrés en 2005. L'an dernier, le dividende avait été de 0,50 euro, alors que le bénéfice net par action s'est établi à 0,91 euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :