Porsche bat tous ses records de résultats

 |  | 309 mots
Lecture 1 min.
Le constructeur automobile de prestige a réalisé au cours de son exercice 2005/2006 un bénéfice record de 1,39 milliard d'euros, en hausse de 79% sur le précédent. Il souhaite faire passer sa part dans Volkswagen à 29,9% contre 27,4% actuellement.

Qui va arrêter Porsche? La firme de Stuttgart a une nouvelle fois battu tous ses records en matière de résultats. Le fabricant allemand de voitures de sport a annoncé aujourd'hui avoir enregistré au titre de son exercice 2005/2006 (clos le 31 juillet) un bénéfice net de 1,39 milliard d'euros, en hausse de 78%. Sur la même période, le bénéfice imposable a grimpé de 70% à 2,11 milliards pour un chiffre d'affaires de 7,27 milliards, en hausse de 10,6%.

Fort de cette progression de résultats, la marge nette de Porsche atteint les 19,1%. Le deuxième constructeur le plus rentable est un généraliste, à savoir le japonais Toyota avec... 7,5%. Toutes les estimations des analystes ont été battues: la fourchette médiane du bénéfice attendu pour 2005/2006 était de 1,03 milliard d'euros et de 1,58 milliard pour le bénéfice imposable!

Le groupe de Stuttgart continue de régner d'une main de maître sur le créneau des voitures de sport. Et l'an dernier, les ventes de son modèle légendaire, la 911, ont progressé de 24% à 34.386 unités. La demande pour la Boxster a augmenté de 55%, à 17.906 véhicules.

A plus long terme, le constructeur compte sur une nouvelle voiture, la Panamera. Il a dépensé un milliard d'euros pour mettre au point ce coupé sport à quatre portes pour doper un peu plus ses ventes, avec 20.000 unités par an prévues à partir de 2010.

Le conseil de surveillance a par ailleurs donné son accord au directoire pour monter à 29,9% (juste en-dessous du seuil de déclenchement d'une OPA obligatoire) des droits de vote de Volkswagen, dont il est le premier actionnaire. Porsche a annoncé aujourd'hui avoir franchi le seuil des 25% des droits de vote de VW et détient désormais 27,4%, contre 21,2% auparavant.

A la Bourse de Francfort, le titre Porsche se repliait à 880 euros en fin d'après-midi, en baisse de 3,72%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :