Bonnes performances pour l'opérateur luxembourgeois de satellites SES Global

 |   |  267  mots
SES Global voit son bénéfice net, son résultat brut d'exploitation et son chiffre d'affaires progresser au troisième trimestre 2006. La groupe, qui est l'un des principaux opérateurs de satellites commerciaux dans le monde, a le vent en poupe et affiche des perspectives optimistes pour 2007.

Après avoir bien performé au premier semestre, SES Global, l'opérateur de satellites luxembourgeois qui a pour clients les chaînes de télévision Canal+, Premiere ou encore CNBC, a une fois de plus affiché sa bonne santé ce matin, en présentant ses résultats au troisième trimestre 2006. Son bénéfice net de juillet à septembre 2006 est en croissance de 22,1% à 132 millions d'euros contre 108 millions d'euros au troisième trimestre 2005. Le résultat brut d'exploitation est en progression de 49,3% à 323,9 millions d'euros contre 216 millions d'euros il y a un an. Le chiffre d'affaires, enfin, est en hausse de 53,9% à 481,8 millions d'euros contre 313 millions d'euros au troisième trimestre 2005.

Cette bonne performance au troisième trimestre est due à la consolidation de l'opérateur néerlandais de satellites SES New Skies et de l'allemand ND SatCom, rachetés respectivement par SES Global en 2005 et en mai dernier. Ils lui ont permis d'étendre sa couverture mondiale. Par ailleurs, la demande en capacité satellitaire est toujours aussi dynamique. Après la forte demande de capacités à l'occasion de la Coupe du Monde de Football en Allemagne en juin et juillet derniers, la mise en service de nouvelles capacités en Afrique et en Europe de l'Est notamment a dynamisé l'activité au troisième trimestre.

Côté perspectives, surfant sur la vague de sa bonne conjoncture en 2006 qui devrait se poursuivre l'an prochain, SES Global prévoit pour 2007 une croissance du chiffre d'affaires d'environ 8%, et de 9% du résultat brut d'exploitation.

SES Global, qui est coté à Luxembourg et à Paris, a clôturé en hausse de 3,81% sur le marché parisien à 12,52 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :