Première partie d'année dynamique pour HSBC

 |   |  434  mots
La banque a affiché un produit net bancaire en hausse de 15% sur le premier semestre 2006, à 34,3 milliards de dollars. Le résultat net progresse également de 15% à 8,7 milliards de dollars.

Le groupe bancaire britannique HSBC garde la forme. Après avoir affiché de bonnes performances en 2005, il enregistre un premier semestre 2006 en forte croissance. Le produit net bancaire a progressé sur un an de 15% à 34,3 milliards de dollars. Le bénéfice net a pour sa part atteint 8,73 milliards de dollars, reflétant un bénéfice avant impôt de 12,5 milliards de dollars, en progression de 18% sur un an. Les analystes attendaient pour leur part un bénéfice imposable de seulement 11,52 milliards de dollars.

Par action, le bénéfice net a augmenté de 13%, à 0,78 dollar.

Ainsi, la banque peut se targuer d'améliorer son rendement des capitaux investis. Il atteint 17,2% contre 16,5% au premier semestre 2005.

"Le premier semestre de l'exercice a été marqué par une vive croissance des revenus de nouvelles activités dans lesquelles nous avons investi et, plus généralement, de nos activités sur les marchés émergents, ainsi que par le maintien de performances satisfaisantes dans les économies matures. En outre, conformément à notre stratégie Efficacité pour la Croissance (Managing for Growth), ce semestre s'est caractérisé par une forte expansion de nos produits, supérieure à celle nos coûts", se félicite Stephen Green, président du groupe dans un communiqué.

En termes d'activités, le groupe affiche un résultat imposable de 5,9 milliards de dollars dans les services financiers aux particuliers, en hausse de 47,2%. La banque commerciale progresse de 22,9% à 2,86 milliards dde dollars. Les services dédiés à la grande clientèle, banque d'affaires et marchés s'apprécient de 25,1% en termes de résultat imposable à 3,1 milliards de dollars. Enfin, la banque privée a vu son bénéfice avant impôt croître de 4,8% à 600 millions de dollars sur le semestre.

Par zone géographique, le bénéfice imposable a bondi de 34,1% en Amérique du Nord, de 28,8% en Europe et de 21,2% à Hong King. Le reste de l'Asie enregistre une croissance des bénéfices imposables de 13,2 %.

"Dans l'ensemble, l'environnement opérationnel mondial a été favorable, la stabilité de l'économie américaine et la reprise de l'économie japonaise compensant les effets de la hausse des taux d'intérêt dans la plupart des pays et du renchérissement de l'énergie", souligne par ailleurs le groupe dans son communiqué.

Le groupe, qui veut se renforcer en Chine, estime en outre que pour l'ensemble de l'année, "l'économie mondiale reste fondamentalement solide". Il ajoute que "la Chine continue d'enregistrer une croissance extrêmement soutenue, d'attirer des investissements considérables et de représenter un extraordinaire débouché pour les exportateurs du monde entier".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :