Danone "très confiant" pour 2006

 |   |  466  mots
Le groupe agroalimentaire français Danone a réalisé sur le premier trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 14,9% avec une amélioration de ses résultats en France. Devant cette performance supérieure aux attentes du marché, le groupe affiche un bel optimisme pour l'année à venir et pourrait même être amené à réviser ses objectifs à la hausse.

"C'est une très bonne performance avec des signes de stabilisation en France, où la croissance est très légèrement négative, et une croissance qui reste soutenue dans toutes les autres zones", s'est enthousiasmé Antoine Giscard d'Estaing, directeur général finances de Danone. Au premier trimestre 2006, Danone réalise un chiffre d'affaires en progression de 14,9% à 3,534 milliards d'euros contre 3,075 milliards l'année précédente. À périmètre et taux de change constant, la progression du chiffre d'affaires est de 9%. Un résultat qui est ressorti bien au-dessus des prévisions et de celles du consensus des analystes qui tablaient sur une hausse de 7,2%, selon la banque suisse UBS. Pour la maison de courtage française, Fideuram Wargny, le groupe a publié "une croissance organique explosive et établit un record historique".

Les chiffres précis de la France, le berceau historique du groupe, n'ont pas été divulgués mais la direction affirme qu'ils sont nettement supérieurs à ceux du premier trimestre 2005, où une chute de 7 % avait été enregistrée. "Les négociations avec les enseignes de la grande distribution sur la fixation des prix de vente se sont relativement bien terminées avec un impact zéro pour le groupe", a juste signalé Antoine Giscard d'Estaing. Point important une des prix des grandes marques étant souhaité par les pouvoirs publics soucieux de contenir l'inflation. Mais la bonne performance de la période résulte essentiellement de la croissance soutenue en Asie (+17,9%), dans le reste du monde avec les États-Unis beaucoup plus qu'à l'Europe malgré les bons résultats de l'Europe de l'Est. "Alors que la croissance est toujours surtout due à la performance de l'Asie et du reste du Monde, la croissance solide réalisée en Europe, notamment sur le marché français, est très encourageante", souligne UBS.

L'activité biscuits et produits céréaliers affiche une hausse de 3,5%. C'est une bonne surprise pour ce secteur qui a traversé au cours des derniers mois de nombreux problèmes et restructuration. Par ailleurs, des trois pôles d'activités du groupe, ce sont les boissons qui enregistrent la plus forte progression, soit 11,8%, grâce surtout à la Chine.

Au vu de ses très bons résultats, Antoine Giscard d'Estaing s'est déclaré "très très confiant" pour l'ensemble de cette année. Le groupe a confirmé ses objectifs d'une croissance organique du chiffre d'affaires de l'ordre de 5 à 7% et une progression de la marge opérationnelle courante comprise entre 20 et 40 points de base, à périmètre constant. Antoine Giscard d'Estaing a également déclaré que Danone pourrait être amené à relever ses objectifs pour 2006 si le second trimestre, période de lancement de nombreuses nouveautés, venait confirmer ce bon premier trimestre.

Suite à cette annonce, le titre a progressé de 1,31% à 100,70 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :