Veolia achète Cleanaway pour 859 millions d'euros

 |   |  316  mots
Le groupe de services à l'environnement se renforce dans la gestion de déchet en Grande-Bretagne en achetant cette société auprès de l'Australien Brambles. L'opération valorsie Cleanaway à 8 fois son Ebitda.

Veolia fait un pas supplémentaire en Grande-Bretagne. Le groupe de utilities français vient d'annoncer l'acquisition pour 859 millions d'euros de Cleanaway UK, filiale de l'Australien Brambles. Ce qui représente 8 fois l'Ebitda de Cleanaway, avant synergies, et en prenant en compte des engagements de retraite et des coûts usuels de remise en état des sites de l'ordre de 80 millions de livres sterling (115 millions d'euros) après impôts.

"Cette acquisition renforcera la position de Veolia Environnement dans le secteur de la gestion des déchets au Royaume-Uni tant pour les marchés industriels que pour celui des collectivités locales", explique Veolia dans un communiqué.

Et pour cause. Cleanaway, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 494 millions de livres sterling (684 millions d'euros), est un opérateur majeur au Royaume-Uni dans le domaine des services de collecte des déchets municipaux et industriels, et de services intégrés de gestion de déchets, souligne Veolia. Cleanaway UK emploie plus de 7.500 collaborateurs.

Pour sa part, Veolia Environnement a réalisé via Veolia Propreté, spécialisé dans le secteur de la propreté et de la gestion des déchets, un chiffre d'affaires de 500 millions de livres sterling (722 millions d'euros) en 2005 au Royaume-Uni, en progression de 10% par rapport à 2004. "La croissance, hors cette acquisition, devrait dépasser 10% pour 2006", ajoute Veolia. "Le chiffre d'affaires pro forma de Veolia Propreté au Royaume-Uni dépassera, grâce à cette acquisition, 1,1 milliard de livres sterling (1,6 milliard d'euros) en 2006", précise le groupe.

"Cette acquisition renforce notre position sur le marché britannique de la gestion des déchets, marché caractérisé par un mouvement de consolidation doublé d'une forte croissance. (...) Grâce aux synergies de coûts et de revenus substantielles sur l'ensemble des lignes de métier, cette acquisition sera fortement créatrice de valeur", a lancé Henri Proglio, PDG de Veolia Environnement.

En Bourse Veolia progresse de 0,80% à 40,41 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :