Nexans s'envole sur une acquisition en Australie

 |   |  238  mots
Le fabricant de câbles va prendre le contrôle d'Olex, une société active en Australie et en Nouvelle-Zélande, afin de renforcer sa présence dans la zone Asie-Pacifique. La Bourse apprécie cette opération à 310 millions d'euros, le titre flambe.

La Bourse de Paris s'est enflammée pour Nexans, après l'annonce de l'acquisition réalisée par ce dernier en Australie. En fin de journée, le titre s'inscrit en tête des hausses du SRD, gagnant 5,84% à 77,90 euros après être monté jusqu'à 80 euros.

Le fabricant de câbles a annoncé ce matin qu'il allait acheter le groupe australien Olex. L'opération se fera au prix de 515 millions de dollars australiens, soit 310 millions d'euros. Selon le PDG de Nexans, Gérard Hauser, l'opération s'inscrit dans la volonté du groupe de se développer dans la région Asie-Pacifique. Elle permettra de "conforter le rééquilibrage géographique" de Nexans, affirme-t-il dans un communiqué. Grâce à cette acquisition, "la part du chiffre d'affaires réalisé par Nexans dans cette zone doublera en passant de 6% à 11%"

En prenant le contrôle d'Olex, Nexans va également pouvoir se renforcer dans les activités liées à l'énergie. La société australienne, qui est présente également en Nouvelle-Zélande, emploie 910 personnes. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 330 millions d'euros (à cours des métaux courants) pour son exercice 2005-2006 (à fin juin).

L'acquisition sera financée par Nexans grâce à ses lignes de crédit existantes. Le groupe prévoit qu'elle générera "un goodwill (bénéfice net après amortissement des écarts d'acquisition) de 185 millions d'euros environ". Le ratio d'endettement du groupe atteindra environ 47% fin décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :