Arcelor : la fronde des actionnaires n'a pas eu lieu

 |   |  350  mots
En pleine bataille contre l'OPA hostile de Mittal Steel, Arcelor appréhendait une assemblée générale mouvementée suite à la remise en cause par certains actionnaires de la stratégie de défense de l'entreprise. Mais finalement, les actionnaires ont approuvé la totalité des 23 résolutions.

Le géant européen de l'acier Arcelor, cible d'une OPA hostile de Mittal Steel, ne procédera pas à une augmentation de capital dans le seul but de contrer l'offre de son concurrent, a assuré le président de son conseil d'administration Joseph Kinsch, au cours de l'assemblée générale des actionnaires. "Le conseil d'administration ne prendra aucune mesure dont la finalité serait de faire échec à l'offre de Mittal", a-t-il insisté. "Il n'est pas dans son intention de mettre en oeuvre une augmentation de capital dans le seul but de contrer une offre quelle qu'elle soit", a-t-il insisté, ajoutant que "si la société devait émettre des actions, ce serait dans le cadre d'un projet industriel créateur de valeur."

Une réponse qui n'a pas semblé du goût de Colette Neuville, la présidente de l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam). "Votre réponse ne me satisfait pas", a déclaré, Colette Neuville, suggérant qu'elle pourrait voter contre certaines résolutions soumises aux actionnaires, dont le renouvellement de Joseph Kinsch comme administrateur.

Finalement, ce dernier a pourtant été réélu administrateur pour un mandat de deux ans au cours de l'assemblée générale des actionnaires, mais avec seulement 75,7% des voix. Il a également été redésigné président du conseil à l'issue de l'assemblée générale par un conseil d'administration extraordinaire. L'ensemble des 23 résolutions présentées ont été approuvées par les actionnaires, contrairement aux rumeurs de ces derniers jours qui prédisaient une révolte de certains investisseurs. "Je considère le vote d'aujourd'hui comme un plébiscite.C'est une confirmation que les gens sont de notre côté, un encouragement à continuer dans cette direction", adéclaré Joseph Kinsch à la sortie de l'AG.

La direction d'Arcelor a par ailleurs répété devant ses actionnaires qu'elle "réexaminerait" une offre de Mittal si celle-ci était "exclusivement en liquide". "Nous n'empêchons nullement Mittal d'améliorer son offre. Si c'est le cas, les actionnaires évalueront et décideront ou non d'apporter leurs titres", a déclaré Joseph Kinsch.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :