Diageo relève ses prévisions de chiffre d'affaires sur l'année

 |   |  279  mots
Le numéro un mondial des spiritueux vise une augmentation de 6% de son chiffre d'affaires en termes de croissance organique sur l'exercice 2005-2006. Il confirme son objectif de croissance organique du résultat opérationnel à 7%. Le marché reste cependant difficile, notamment en Europe.

Diageo garde la forme. Le numéro un mondial des spiritueux a relevé aujourd'hui à 6% ses estimations de croissance interne de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'exercice 2005-2006 (clos en juin). Le groupe anticipait jusqu'à présent une croissance organique de son chiffre d'affaires de 4%.

"La seconde partie de l'année a été marquée par une forte croissance dans l'ensemble de nos marques phares, en particulier Johnnie Walker et Smirnoff", explique Diageo dans un communiqué. "La forte croissance du chiffre d'affaires a permis d'augmenter les investissements marketing et d'absorber les coûts, qui sont en hausse", ajoute le groupe.

La société concède toutefois que le marché européen reste difficile. "Si les ventes de Guinness en Grande-Bretagne et de J & B en France se sont améliorées, ces améliorations ont été effacées par le ralentissement du marché du whisky en Espagne et par l'introduction de nouvelles taxes sur les spiritueux en Russie qui ont fait baisser les ventes", a reconnu Paul Walsh, le directeur général du groupe.

Reste que, malgré les difficultés liées au renchérissement des matières premières, le groupe devrait réussir à maintenir le cap. Il confirme pour l'exercice 2005-2006 une croissance organique de 7% de son résultat opérationnel. Il prévoit par ailleurs de publier des résultats et une croissance du chiffre d'affaires 2006-2007 comparables à ceux de cette année (publication attendue le 31 août).

Par ailleurs, Diageo confirme qu'il redistribuera 1,4 milliard de livres à ses actionnaires par le biais de rachat d'actions, sur l'exercice prochain, tout comme il l'a déjà fait en 2005-2006.

Le titre progresse de 0,32% à 914,50 pence à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :