Renault perd des parts de marché en Europe

 |   |  235  mots
Le constructeur automobile français affiche un chiffre d'affaires de 30,9 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2006, en repli de 1,2% sur un an, et voit sa part de marché en Europe chuter à 9,4% à fin septembre. Le groupe confirme toutefois son objectif de marge opérationnelle de 2,5% sur l'ensemble de l'année.

Renault n'est pas encore sorti de l'ornière. Dans un communiqué diffusé hier soir, après Bourse, le constructeur français affiche une baisse de 1,2% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année à 30,9 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires de la branche automobile recule lui aussi de 1,2% à 29,45 milliards d'euros sur la période. Sur le seul troisième trimestre, la baisse du chiffre d'affaires consolidé est de 4,5% à 9,4 milliards d'euros.

"Cette évolution s'explique principalement par la baisse de 3,6% des ventes mondiales, à 1.858.981 véhicules, atténuée par des effets mix-prix et en partie compensée par un effet parité favorable du won coréen et du réal brésilien. La croissance des ventes de véhicules et d'organes mécaniques aux partenaires (son allié Nissan mais aussi le géant américain GM, General Motors) a également un effet favorable", explique le groupe dans un communiqué.

Du coup, en Europe, le constructeur affiche un net repli de sa part de marché. Celle-ci s'inscrit à 9,4% à fin septembre, contre 10,4% un an plus tôt. Le groupe dit en outre souffrir d'un contexte de compétition commerciale accrue et de fortes pressions sur les prix. Il se concentre ainsi sur ses ventes les plus rentables.

Cette tendance morose n'empêche par Renault de confirmer son objectif de marge opérationnelle de 2,5% pour l'ensemble de l'année 2006.

En Bourse, le titre recule à la clôture de 1,77% à 91,60 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :