BP s'allie à Gazprom en Russie

 |  | 351 mots
Lecture 2 min.
Alors que les ressources énergétiques de la Russie attisent les convoitises, BP crée une co-entreprise avec le géant russe de l'énergie, Gazprom. Ce dernier continue à se rapprocher des groupes européens, après avoir déjà signé hier un accord stratégique avec ENI.

Alors que Gazprom a signé hier un accord avec l'italien ENI lui permettant d'avoir directement accès au marché italien du gaz, le géant russe de l'énergie annonce aujourd'hui une alliance avec BP. La filiale russe du Britannique a en effet conclu un accord pour créer une co-entreprise avec Gazprom, numéro un mondial du gaz, détenu par l'Etat russe.

Dans le détail, ce sont les divisions pétrochimiques des deux sociétés qui seront ainsi alliées: TNK-BP et Sibur Holding. Gazprom détiendra 51% de la nouvelle société, et TNK-BP, 49%. Les actifs concernés par le rapprochement sont deux raffineries de Gazprom, et la fourniture en gaz de TNK BP.

Pour BP, qui est déjà présent en Russie à travers sa participation dans TNK, il s'agit de se renforcer sur le marché russe, dont les ressources énergétiques sont immenses, et d'y assurer sa pérennité. Cet accord permettra en effet d'améliorer ses relations avec Gazprom et Moscou. De son côté, Gazprom continue d'avancer ses pions en Europe. Le groupe a déjà signé hier une alliance stratégique de premier ordre avec le groupe italien d'énergie ENI (voir ci-contre).

"C'est un bon exemple de partenariat entre une société privée et une entreprise publique", s'est félicité le directeur général de TNK-BP, German Khan. Par ailleurs, les deux sociétés prévoient d'investir conjointement 500 millions de dollars dans ce projet au cours des cinq prochaines années.

Cette annonce intervient alors que lundi dernier, le ministère russe des ressources a indiqué que TNK-BP avait promis d'investir plus de 2,2 milliards de dollars jusqu'à 2011 afin de réduire le taux de puits inexploités.


8,84 milliards de dollars de profits pour Gazprom sur neuf mois
Le géant russe de l'énergie a publié ses chiffres pour les neuf premiers mois de l'année. Le résultat net a progressé de 77% à 236 milliards de roubles (8,84 milliards de dollars). Le chiffre d'affaires a progressé de 36% à 1,19 trilliard de roubles. Le groupe estime que son profit atteindra 430 milliards de roubles en 2006.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :