En croissance cette année, Nestlé craint un exercice 2007 moins porteur

 |   |  247  mots
Le chiffre d'affaires sur neuf mois du géant helvétique de l'agroalimentaire atteint 72,2 milliards de francs suisses, soit 45,3 milliards d'euros, en hausse de 9,1%. Nestlé s'attend à une amélioration de ses marges sur l'année. Mais son président prévoit un exercice 2007 plus difficile.

Nestlé, le géant suisse de l'agroalimentaire, annonce ce jeudi une hausse de 9,1% de ses ventes sur les neuf premiers mois de 2006 à 72,2 milliards de francs suisses, soit 45,3 milliards d'euros. La croissance organique des ventes (à périmètre égal et taux de change constants) ressort à 6,1%. Elle n'était que de 4,6% sur la même période l'an dernier.

Le groupe suisse, qui ne publie pas ses bénéfices, confirme ses prévisions pour l'année 2006, à savoir une croissance organique de 5 à 6% et une amélioration de la marge d'exploitation (EBIT) à taux de change constants. Toutefois, il estime que l'année 2007 sera "plus difficile" que 2006 avec une croissance organique attendue dans le bas de la fourchette de 5% à 6%. Peter Brabeck-Letmathe, président et administrateur délégué de Nestlé, souligne que le groupe doit continuer à "faire face à la volatilité des prix des matières premières et de l'énergie".

Pour les neuf premiers mois de 2006, ce sont les produits pharmaceutiques qui ont connu la plus forte croissance organique à 11%, suivis par les boissons (+7,9%) et les produits pour animaux de compagnie (+6,9%). Le chocolat, la confiserie et les biscuits ont réalisé la moins bonne performance à +1,7%. Peut-être une conséquence des fortes campagnes aux Etats-Unis et en Europe pour commencer à lutter contre le surpoids, notamment chez les jeunes. Le chocolat, principal composant de la catégorie, a bénéficié d'une croissance organique de 2%, note le groupe.

A la Bourse de Zurich, l'action perd 2,57% à 425,75 francs suisses en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :