Endesa multiplie son dividende par trois pour contrer Gas Natural

 |   |  320  mots
L'électricien espagnol a multiplié son bénéfice par 2,5 en 2005 à 3,18 milliards d'euros. Il accroît son dividende pour convaincre les actionnaires de ne pas apporter leurs titres à Gas Natural, qui a lancé en septembre une OPA hostile de 22 milliards d'euros sur Endesa.

Endesa confirme son attractivité. Le premier producteur d'électricité espagnol Endesa a publié ce mardi d'excellents résultats pour l'exercice 2005. Le bénéfice annuel a été multiplié par 2,5 pour s'élever à 3,18 milliards d'euros. En 2004, le bénéfice avait atteint 1,25 milliard d'euros.

Cette bonne performance justifie l'intérêt du groupe Gas Natural qui a lancé une offre publique d'achat (OPA) hostile de 22 milliards d'euros sur Endesa. Par ailleurs, ces résultats satisfont également les analystes qui tablaient sur un profit de 3 milliards d'euros.

Cependant, le bénéfice comprend un gain exceptionnel de 1,34 milliard d'euros. Endesa a notamment profité de la vente à France Télécom de sa participation dans Amena fin juillet 2005 (voir ci-contre). Cette cession a rapporté à l'électricien espagnol une plus-value de 1,15 milliard d'euros. Finalement, hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'établit à 1,84 milliard d'euros et progresse tout de même de 60% par rapport à celui de 2004. Endesa souligne par ailleurs qu'il vise un bénéfice de 2,4 milliard d'euros pour 2006.

Si les bons résultats d'Endesa confortent Gas Natural dans sa volonté de racheter son compatriote, l'électricien ne manque pas de renforcer sa défense. Endesa va en effet profiter de ses bonnes performances pour rémunérer généreusement ses actionnaires. Le dividende qui sera versé au titre de l'exercice 2005 a été multiplié par trois. Il s'établit à 2,4 euros par action et représente 10% du cours de l'action Endesa qui cote à 22,70 euros. Ce dividende comprend notamment un versement spécial de 1,26 euro, soit la moitié du dividende total.

De cette manière, Endesa espère convaincre ses actionnaires de leur faire confiance et de ne pas apporter leurs titres à Gas Natural si l'OPA est autorisée. Le gouvernement espagnol doit rendre sa décision avant le 3 février sur l'offre de Gas Natural (voir ci-contre).

A la Bourse de Madrid, le titre Endesa a clôturé en hausse de 0,62% à 22,74 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :