GM diminue son dividende et le salaire de ses dirigeants de 50%

 |   |  432  mots
Le constructeur américain va réduire son dividende 2005 de moitié, à un dollar par action. Les salaires de ses dirigeants et administrateurs seront également réduits de 50%. Par ailleurs, GM plafonne ses dépenses d'assurance santé pour réduire ses coûts de 900 millions de dollars par an.

Restructuration chez General Motors, acte deux. Moins de deux semaines après avoir annoncé un plan de 30.000 suppressions d'emplois (voir ci-contre), le constructeur américain s'occupe également du sort de ses actionnaires et de ses dirigeants. Soucieux de répartir les efforts, General Motors a décidé de diviser par deux le dividende que le groupe versera à ses actionnaires en 2006 au titre de l'exercice 2005.

Rappelons que lors de l'exercice 2005, General Motors (GM) a affiché des pertes colossales de 8,6 milliards de dollars (7,16 milliards d'euros). Malgré cela, le constructeur entend verser un dividende à ses actionnaires, même si celui-ci est largement réduit. Cette mesure permettra à GM d'économiser 565 millions de dollars sur les 1,13 milliard de dollars dédiés habituellement au versement des dividendes.

GM versera ainsi un dividende d'un dollar par action au titre de 2005. L'an passé, le dividende s'était en effet élevé à 2 dollars par titre. Aujourd'hui, le titre GM cote à un peu plus de 23 dollars. General Motors n'avait pas diminué son dividende depuis 1992 lorsque le groupe avait essuyé de lourdes pertes.

Cette décision semble avoir été impulsée par Kirk Kerkorian, premier actionnaire du constructeur de Detroit avec 7,8% du capital. Il sera lui-même pénalisé par cette réduction de rémunération des actionnaires. Mais le conseil d'administration a également décidé de diminuer le salaires de ses hauts dirigeants.

En première ligne, celui du PDG de General Motors, Rick Wagoner, sera, comme les dividendes, réduit de moitié. Il en sera de même pour tous les administrateurs. Seuls les trois vice-présidents du conseil d'administration verront leurs salaires abaissés de 30%. En plus des rémunérations fixes, GM a renoncé au paiement de primes aux dirigeants au titre de la performance pour l'année 2005.

Mais General Motors en a également profité pour annoncer que le groupe va désormais plafonner ses dépenses d'assurance santé pour ses retraités américains au niveau du montant prévu pour l'année 2006. Cette mesure est censée réduire le passif de GM en matière d'assurance santé d'environ 4,8 milliards de dollars au total. Les dépenses annuelles devraient baisser d'environ 900 millions de dollars avant impôts.

Cette décision fait suite aux lourdes pertes engrangées par General Motors à cause de ses engagements sur les retraites de ses salariés. Mais le constructeur américain a également été assommé par les engagements qu'il a pris sur les retraites des salariés de son ancienne filiale d'équipements automobile Delphi (voir ci-contre).

A Wall Street, le titre GM recule de 0,39% à 23,25 dollars dans la matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :