Résultats en baisse pour PepsiCo qui attend mieux en 2006

 |   |  328  mots
Le groupe américain publie un résultat annuel en léger recul mais au-dessus des attentes des analystes. Par ailleurs, le groupe prévoit un bénéfice par action en hausse de 10% en 2006. Hier, Coca-Cola avait également publié des résultats décevants.

Après Coca-Cola hier, PepsiCo publie aujourd'hui de timides bénéfices pour l'exercice 2005. Le groupe américain a réalisé un bénéfice net de 4,07 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros), en léger recul de 3%. Le groupe a engagé un plan de restructuration comprenant la suppression de 250 emplois en Amérique du Nord où la productivité est en baisse. Cette mesure à coûté 85 millions de dollars.

Mais le recul du bénéfice annuel est également dû à celui du troisième trimestre. PepsiCo avait alors enregistré une chute de 36,6% de son bénéfice net à 864 millions de dollars, ce qui a lourdement pesé sur les résultats annuels (voir ci-contre). PepsiCo avait alors rapatrié des profits, ce qui lui avait coûté une charge fiscale de 468 millions de dollars.

Par action, le bénéfice annuel atteint 2,66 dollars hors exceptionnels alors que le consensus tablait sur 2,65 dollars. Du côté du chiffre d'affaires, il a progressé de 11% à 32,56 milliards de dollars, au dessus des attentes des analystes.

Mais PepsiCo affiche toutefois sa confiance pour l'exercice 2006. Le géant de l'agroalimentaire prévoit un bénéfice par action de 2,93 dollars, en hausse de 10% par rapport à celui qu'il vient d'annoncer. Le groupe table sur un chiffre d'affaires en ligne avec les prévisions des analystes, soit 33,86 milliards de dollars (+4%).

Ces bonnes perspectives et les résultats meilleurs qu'attendus satisfont les investisseurs puisque le titre PepsiCo progresse de 1,2%, à 57,54 dollars, à la mi-séance à Wall Street.

Hier, Coca-Cola avait publié un bénéfice net quasi inchangé (+1%) à 4,87 milliards de dollars. Les performances du numéro un mondial des boissons non alcoolisées ont été plombées par un quatrième trimestre difficile. Sur cette période, le bénéfice a chuté de 28% à 864 millions de dollars. Le groupe explique qu'il a fortement augmenté ses dépenses marketing, de l'ordre de 400 millions de dollars. Il a également enregistré une charge fiscale de 188 millions de dollars pour le rapatriement de bénéfices.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :