L'aéroport de Budapest change de main pour près de 2 milliards d'euros

 |   |  248  mots
Le gestionnaire britannique d'aéroports BAA cède ses 75% à un consortium dirigé par le numéro un allemand du BTP, Hochtief.

Le gestionnaire britannique d'aéroports BAA, désormais filiale du groupe espagnol Grupo Ferrovial, a annoncé ce mercredi un accord pour céder sa part de 75% moins une action dans l'aéroport Ferihegy de Budapest à un consortium emmené par le numéro un allemand du BTP, Hochtief et qui comprend également la Caisse des dépôts et consignations du Québec et la banque publique allemande KfW.

La transaction se fera pour la valeur d'acquisition, réalisée en 2005 par BAA, à savoir 1,309 milliard de livres soit 1,924 milliard d'euros. L'opération a fait l'objet d'un accord de principe en octobre dernier. A la mi-avril, le gouvernement hongrois lui a donné son feu vert.

BAA applique sa nouvelle stratégie qui est de se recentrer sur la gestion d'aéroports dans le Royaume-Uni - avec un énorme programme d'investissements annoncé récemment de 9,3 milliards de livres soit 13,7 milliards d'euros sur onze ans - et de se désengager de ses autres activités.

Hochtief a vu en mars dernier entrer dans son capital le groupe espagnol de BTP, ACS, devenu son premier actionnaire en prenant 25,08% de la société pour environ 1,26 milliard d'euros. Mais depuis peu, l'oligarque russe Oleg Deripaska, qui détient aussi 30% du numéro un mondial de l'aluminium et le même pourcentage du groupe de BTP autrichien Strabag, est aussi entré an capital du numéro un allemand du BTP. Il vient en effet de faire l'acquisition d'au moins 3% du capital d'Hochtief pour 1,2 milliard d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :