Beau fixe pour le recrutement de cadres en Europe

Les embauches se feront essentiellement dans les trois fonctions production, étude, informatique. Le Royaume-Uni, la France et l'Espagne sont les prinicpaux pays recruteurs. Les entreprises rencontrent des difficultés de recrutement.

C'est le deuxième plus haut niveau dans l'histoire des recrutements cadres, après le sommet de juillet 2000 à juin 2001, qui frisait les 659.000. De juillet 2007 à juin 2008, 635.000 cadres devraient être recrutés dans les huit pays européens, selon l'étude de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Cette étude, publiée ce jeudi, est réalisée à partir d'une enquête auprès des entreprises des pays concernés. En 2006-2007, 574.000 cadres ont été effectivement recrutés dans les 8 pays. Ainsi, la crise du "subprime" ne remet pas en cause l'optimisme qui règne dans les entreprises européennes sur leurs perspectives économiques envisagées au plan mondial. A la différence des postes ouvriers ou employés, les cadres sont considérés mobiles géographiquement.

L'optimisme sur les perspectives est aussi à long terme. Les entreprises comptent en effet recruter d'abord pour des emplois de production à court ou long terme. Trois fonctions concentrent en effet les besoins de recrutement. La production/exploitation tertiaire devrait à elle seule recruter un tiers des cadres. Les deux autres fonctions études/recherche/développement et informatique se partageant le reste. Cette focalisation des recrutements cadres sont ainsi l'indice d'une croissance solide.

Le Royaume-Uni occupe la première place des pays qui recrutent le plus. Entre 177.300 et 216.700 embauches. Il est suivi par la France avec 150.700 à 165.800 recrutements prévus. L'Espagne occupe la troisième position (entre 71.100 et 81.800 embauches). L'Allemagne, première économie européenne, est malheureusement à la traîne (entre 59.300 et 68.600 recrutements). Italie, Pays-Bas, Belgique et Luxembourg suivent.

Les difficultés de recrutement se confirment
62% des entreprises recrutrices en 2006-2007 estiment qu'il a été "difficile" de recruter et 14% jugent qu'il a été "très difficile". Les difficultés concernent d'abord la fonction production-exploitation et le commercial-marketing. Les secteurs de la construction, des transports et de l'industrie rencontrent des difficultés identiques.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.