Le port de Hambourg entre en Bourse par la grande porte

 |   |  284  mots
L'action gagne 13 % ce vendredi matin à la Bourse de Francfort. La vigueur du commerce international et le caractère spéculatif du secteur expliquent l'enthousiasme des investisseurs.

Malgré des conditions de marché exécrables, HHLA (Hamburger Hafen und Logistik AG) fait une entrée en fanfare à la Bourse de Francfort, ce vendredi matin. Pour sa première matinée de cotation, le titre du gestionnaires des ports de Hambourg, de Lübeck en Allemagne, et d'Odessa en Ukraine, bondit de 13 %, à 59,85 euros. Une performance d'autant plus spectaculaire que le prix d'introduction avait été fixé dans le haut de la fourchette proposée, laquelle s'étalait de 43 à 53 euros.

HHLA, contrôlé par la ville de Hambourg, a mis en Bourse 30 % de son capital, soit 22 millions d'actions. Le groupe a ainsi levé 1,17 milliard d'euros, ce qui fait de cette opération la deuxième plus importante introduction à la Bourse de Francfort depuis le début de l'année. Celle de Tognum, en juillet, avait rapporté deux milliards d'euros à ce fabricant de moteurs.

La somme levée financera la construction d'infrastructures qui permettront à HHLA de mieux s'adapter à l'essor du commerce extérieur allemand, en gérant 18 millions de containers par an, à partir de 2015, soit le double du nombre actuel. La société se porte déjà très bien. Au premier semestre 2007, son bénéfice net a bondi de 72 %, à 79,3 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 16 %, à 561,3 millions.

Plus globalement, le commerce international de marchandises devrait progresser de 6,6 % cette année, selon le Fonds monétaire international. Une perspective qui explique les excellents parcours boursiers des ports comme Dalian Port et Tianjin Port Development, en Asie, depuis janvier. De plus, le secteur revêt un caractère spéculatif, avec des fusions et acquisitions qui ont été multipliées par sept depuis 2002, pour atteindre le record historique de 34,5 milliards de dollars l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :