Arcelor repousse son entrée dans le chinois Laiwu Steel

 |   |  232  mots
Arcelor doit prendre une participation de 38,41% dans le sidérurgiste chinois. L'opération n'a toujours pas reçu le feu vert des autorités chinoises. La date butoir pour l'entrée d'Arcelor dans Laiwu est repoussée au 30 juin et pourra être prolongée au 30 septembre.

La date butoir pour l'acquisition par Arcelor Mittal d'une participation dans le sidérurgiste chinois Laiwu Steel a été repoussée au 30 juin, annonce ce dernier. Si à cette date il existe une "chance raisonnable" que l'accord soit mené à bien, la date limite pourra encore être prolongée de trois mois au 30 septembre, précise Laiwu dans un avis publié ce week end à la Bourse de Shanghai.

Arcelor, qui est en train de fusionner avec Mittal pour former le premier sidérurgiste mondial, avait convenu en février dernier de prendre une participation de 38,41% dans Laiwu, le numéro huit du secteur en Chine.
L'acquisition devait être finalisée avant le 31 mars 2007 mais elle n'a pas encore reçu le feu vert des autorités chinoises et elle est contestée par l'association professionnelle du secteur, qui fait valoir qu'un acteur étranger aurait la mainmise sur une entreprise chinoise.

Si Pékin avalise la transaction, Arcelor Mittal aura des parts dans deux des principaux sidérurgistes chinois, Laiwu et Valin Steel Tube and Wire dans lequel avait investi Mittal. Dans les deux cas, le groupe serait juste en-dessous d'une participation de contrôle.

Laiwu et Jinan Iron and Steel, le numéro sept chinois, sont parallèlement en train de fusionner sous les auspices du gouvernement de la province du Shandong, qui veut ainsi créer le deuxième sidérurgiste du pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :