E.ON seul en lice pour reprendre Endesa

 |   |  196  mots
En concurrence avec E.ON pour mettre la main sur Endesa, le groupe d'électricité espagnol Gas Natural a finalement jeté l'éponge. De son côté, E.ON a fait une offre valorisant Endesa à 36 milliards d'euros.

Après 17 mois de lutte, Gas Natural a jeté l'éponge. Le groupe d'électricité espagnol a annoncé jeudi soir avoir retiré son offre de rachat sur son compatriote Endesa. Il laisse donc le géant allemand E.ON seul en course. Ce dernier a fait une offre de reprise de 34,50 euros par action Endesa, valorisant ce dernier à 36 milliards d'euros. L'électricien allemand n'aura donc pas besoin de relever son offre. En accord avec la législation boursière espagnole, les deux groupes avaient jusqu'à aujourd'hui pour soumettre leurs offres scellées.

En mettant la main sur Endesa, E.ON constituera alors un géant de l'énergie européenne. Par la capitalisation boursière, le nouvel ensemble (112 milliards d'euros environ) dépasserait EDF (proche des 100 milliards d'euros) et serait présent sur tous les marchés d'Europe continentale.

Alors que la consolidation en Espagne s'accélère, aux Pays-Bas, Nuon et Essent ont annoncé hier la fusion de leurs activités qui fera d'eux le numéro un dans leur pays. Le nouvel ensemble pourrait être amené à céder plusieurs millions de clients qui pourraient éventuellement intéresser Electrabel, également présent sur ce marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :