Le produit de la vente des 2,5% d'EDF s'ajoutent aux 15 milliards du budget des universités

 |   |  205  mots
La ministre de l'Enseignement supérieur l'a confirmé: les 3,7 milliards d'euros tiré de la vente de 2,5% du capital d'EDF s'ajoute bien aux 15 milliards versés en supplément par le budget de l'Etat aux universités dans les cinq prochaines années.

Le produit de la vente de 2,5% du capital d'EDF s'ajoute bien au budget des universités et n'y est pas inclus, précise Valérie Pécresse, ce vendredi 7 novembre, devant le Sénat. Au total, ce sont donc bien 3,7 milliards d'euros qui s'ajoutent aux 10 milliards du budget des universités d'aujourd'hui qui devrait être porté à 15 milliards en 2012.

La destination des 3,7 milliards est toute trouvée: ils seront "totalement fléchés sur un investissement dans l'immobilier universitaire", précise la ministre de l'Enseignement supérieur. Le logement étudiant est, pour la ministre, l'un des deux grands dossiers avec celui de l'échec en premier cycle.

La précision de Valérie Pécresse était nécessaire. En effet, lorsque Nicolas Sarkozy avait annoncé, le 29 novembre, la vente de 3% du capital d'EDF pour "un plan d'investissement" dans les universités françaises, il n'avait pas précisé si le produit de la vente était inclus dans les 15 milliards ou s'il s'y ajoutait.

Le 26 novembre, François Fillon avait signé un accord cadre avec les présidents d'université leur garantissant une hausse de 50% en cinq ans de leur budget annuel pour le porter de 10 à 15 milliards d'ici à 2012. A ces sommes s'ajoutent les 4 milliards d'euros du budget recherche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :