LVMH : croissance soutenue au premier trimestre

 |   |  550  mots
Le leader mondial des produits de luxe a réalisé à fin mars un chiffre d'affaires consolidé de 3,8 milliards d'euros en hausse de 7% en publié et de 13% à structure et taux de change comparables. C'est le haut de la fourchette attendue par les investisseurs. Le groupe maintient son objectif d'une croissance significative des résultats en 2007.

Le leader mondial des produits de luxe, réalise au premier trimestre 2007 des ventes de 3,8 milliards d'euros en hausse de 7%. "La croissance organique (à structure et taux de change comparables, ndlr) s'établit à 13 % par rapport à la même période de 2006 qui avait déjà connu une forte progression" précise le groupe dans son communiqué. Les ventes du groupe présidé par Bernard Arnault se situent dans le haut de la fourchette attendue par les analystes qui, selon le consensus Reuters, tablaient sur un chiffre d'affaires moyen de 3,73 milliards d'euros en hausse de 5,1% en publié et de 9,7% en organique.

Malgré "un contexte monétaire difficile" qui pénalise ses ventes au Japon, toutes les branches d'activités enregistrent sur le trimestre des croissances organiques à deux chiffres de leurs ventes. Les performances sont particulièrement bonnes aux Etats-Unis, en Asie et en Europe où la demande reste forte en provenance de la clientèle tant locale que touristique.

Plus précisemment, l'activité "Vins & Spiritueux" a enregistré une croissance organique de 15 % de ses ventes au premier trimestre 2007. Les champagnes - dont la croissance des volumes s'établit à 8 % - ont connu un bon début d'année, en particulier Moët & Chandon en Europe et Veuve Clicquot au Japon. Le cognac Hennessy a confirmé un fort dynamisme avec des volumes en hausse de 18 %.

Dans la "Mode & Maroquinerie", la croissance organique des ventes ressort de 10 % au premier trimestre 2007. Le groupe précise que "Louis Vuitton a accompli des performances remarquables avec une croissance organique à 2 chiffres partout sauf au Japon", un de ses marchés phares. Les autres marques du groupe, notamment Marc Jacobs, ont réalisé un excellent trimestre poursuit LVMH.

Dans les Parfums & Cosmétiques, la croissance organique des ventes s'établit à 15 % au premier trimestre, très au-delà de la performance de l'industrie. Le succès continu de "J'adore" et de "Miss Dior Chérie" et le démarrage prometteur du nouveau masculin "Fahrenheit 32" ont nourri la forte progression de Parfums Christian Dior précise le communiqué. Guerlain a été porté pour sa part par "la réussite d'Insolence et les bonnes performances de la ligne de maquillage Terracotta". Les ventes de Parfums Givenchy ont affiché une "belle progression notamment
grâce au succès d'Ange ou Démon". Le relancement des Eaux par Kenzo et le déploiement du parfum KenzoAmour ont été les principaux moteurs de la croissance de Parfums Kenzo.

L'activité Montres & Joaillerie enregistre une croissance organique de ses ventes de 27 % au premier trimestre 2007, très supérieure à celle du secteur. Dans la Distribution sélective, DFS (+11%) a continué de bénéficier de l'essor rapide du tourisme chinois tandis que les dépenses des voyageurs japonais ont été limitées par la faiblesse du yen. Sephora a maintenu un "rythme de fort développement sur tous ses marchés" précise le groupe. En France et aux Etats-Unis, l'enseigne continue de gagner des parts de marché grâce à une politique dynamique d'innovation en termes de produits et de services. De nouveaux pays au Moyen-Orient et en Europe centrale ont été inaugurés.

"Dans un contexte monétaire qui reste difficile en ce début d'année, LVMH confirme l'objectif d'une croissance significative des résultats du Groupe en 2007" poursuit le communiqué du groupe de luxe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :