L'éditeur de jeux Mindscape s'introduit en Bourse le 6 décembre

 |   |  485  mots
L'éditeur de logiciels Mindscape, qui édite entre autres Adibou, Fort Boyard ou encore Torture cérébrale, s'introduit le 6 décembre 2007 sur Alternext à un prix fixé entre 17,52 et 20,16 euros. Le prix définitif sera fixé le 30 novembre.

Un "pure player" du jeu prépare son entrée en Bourse, sur Alternext. Mindscape, éditeur de logiciels et de jeux (Adibou, Questions pour un champion, Torture cérébrale...) va faire son entrée en Bourse le 6 décembre prochain. Le prix d'introduction, qui est prévu entre 17,52 et 20,16 euros, sera fixé le 30 novembre.

Concrètement, le nombre de titres que Mindscape mettra à disposition est de 663.482 actions, dont 530.786 actions liées à l'augmentation de capital de la société, afin de financer sa croissance (soit une augmentation de capital de 10 millions d'euros, en milieu de fourchette de prix). Au terme de l'augmentation de capital, Brainscape SA détiendra 67,86% du capital de l'éditeur. La part du public sera de 16,62%.

Cette introduction en Bourse d'un "pure player" du secteur des jeux suscite d'ores et déjà l'intérêt du marché. C'est que le potentiel de Mindscape laisse rêveur. Le titre est valorisé à seulement 1,6 fois son chiffre d'affaires 2006 pour son introduction en Bourse (soit une valorisation globale de 53,8 millions d'euros en bas de fourchette). Le PER 2008 de la société s'inscrit à 14,8 en bas de fourchette et à 17 en haut de fourchette de prix d'introduction. Or, le concurrent Ubisoft affiche un PER 2008 de 35,34 et sa capitalisation boursière représente 3,5 fois son chiffre d'affaires.

Ceci conforte l'intérêt boursier du groupe. En outre, pour les analystes de CMC CIC Securities, la valeur de Minscape est de 75 millions d'euros et la croissance annuelle du bénéfice net par action du groupe devrait être de 43,9%.

Mindscape a publié en 2006 un chiffre d'affaires de 33,6 millions d'euros pour un bénéfice net part du groupe de 1,7 million d'euros. Le résultat opérationnel 2006 était de 2,6 millions d'euros, portant la marge opérationnelle à 7,6%.

Cette croissance, que Mindscape compte soutenir par acquisition et développement interne, repose sur un catalogue de jeux ludoéducatifs, d'apprentissage et de divertissement. Avec une gamme de jeux comprenant Adibou, Lapin Malin, Question pour un champion, Fort Boyard, La Torture Cérébrale, des jeux de réflexion, des jeux pour la famille, ou encore des jeux d'action, Minscape touche un public plus large que des acteurs centrés sur l'action. En tout, Mindscape présente d'ailleurs 700 titres et a vendu plus de 4 millions de produits en 2006.

En outre, Mindscape compte mettre l'accent sur le développement de l'interactivité sur Internet. Le groupe estime que le marché des jeux en ligne devrait progresser de 25% en moyenne par an entre 2007 et 2010. Par ailleurs, en termes de débouchés physiques, Mindscape, très présent sur les PC, veut accroître sa présence sur l'ensemble des consoles de jeux, de la PS3 à la Wii en passant par la DS et la Xbox 360.

Le groupe français compte également se développer à l'international, où il réalise déjà 34% de son chiffre d'affaires. Il ambitionne de réaliser la moitié de ses ventes à l'étranger à horizon 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :