Le Louvre se vend cher à Abou Dhabi

La France et l'émirat d'Abou Dhabi se sont finalement mis d'accord en signant un accord de 1 milliard d'euros sur trente ans pour la création en 2012 d'un musée portant le label du Louvre à Abou Dhabi.

Contrat des mille et une nuits pour le Louvre dans les émirats ! Sur le total du contrat de 1 milliard d'euros signé ce mardi, la seule concession à l'émirat d'Abou Dhabi du nom du Louvre rapportera au musée 400 millions d'euros sur trente ans, dont 150 millions payés dans un délai d'un mois, selon les termes de l'accord.

L'accord, une première mondiale, a été signé par le ministre français de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres, et le président de l'Autorité du tourisme d'Abou Dhabi, cheikh Sultan ben Tahnoun Al-Nahyane, membre de la famille royale. Le texte de l'accord fait de ce futur musée un lieu destiné à "toutes les civilisations, toutes les époques, y compris contemporaines", tout en respectant les valeurs culturelles des deux parties.

La construction du bâtiment commencera dés cette année sur l'île de Saadiyat au large de la capitale des Emirats arabes unis. Le projet confié au français Jean Nouvel, couvrira 24.000 mètres carrés, dont 8.000 mètres carrés de surfaces d'exposition, pour un coût de 83 millions d'euros, pris en charge par l'émirat. Le musée portera le nom de "Louvre Abou Dhabi" jusqu'en 2037.

Renaud Donnedieu de Vabres a tenu à calmer les inquiétudes qui gravitaient autour de la création de ce musée depuis plusieurs mois en France, en se félicitant du "rayonnement" de la culture française, et en réaffirmant que les oeuvres des collections nationales, qui seront prêtées à l'émirat, étaient inaliénables.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.