Les Etats-Unis soupçonnés de freiner la lutte face au réchauffement climatique

 |   |  215  mots
La prochaine réunion du G8 doit voir l'adoption d'une déclaration commune en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. Mais les Etats-Unis s'opposeraient à la volonté de l'Allemagne, qui préside actuellement le G8, de fixer des objectifs chifffrés pour la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Que se passe-t-il exactement en vue de la réunion du G8, les huit pays les plus industrialisés de la planète (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon, et Russie) qui doit se tenir 6 au 8 juin en Allemagne à Heiligendamm (nord) puisque c'est la chancelière Anegla Merkel qui, outre la présidence de l'Union européenne assure aussi celle de cette organisation actuellement ?

L'un des grands sujets de cette réunion, ce sera la lutte contre le réchauffement climatique. Sur ce sujet, l'Allemagne entend pousser les feux mais elle trouve sur sa route les Etats-Unis, non signataires du protocole de Kyoto et qui semblent freiner des quatre fers sur ce dossier.

Certes, ce week-end, la Maison Blanche a minimisé les divergences entre les Etats-Unis et ses partenaires du G8 concernant le texte sur les mesures à prendre face au réchauffement climatique qui doit être adopté lors du G8.

Reste que le souhait de Berlin de voir inscrit noir sur blanc des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) serait catégoriquement rejeté par George Bush selon l'organisation écologique Greenpeace et le quotidien américain Washington Post tout comme l'idée de lancer un appel aux pays du G8 pour améliorer leur efficacité énergétique de 20% d'ici 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :