La croissance indienne au plus haut depuis près de vingt ans

 |   |  305  mots
L'Inde a enregistré une croissance de 9,4% sur un an à fin mars, un plus haut depuis 1989. Les hausses de taux de la banque centrale devraient permettre un atterrissage en douceur de l'économie, prévue en croissance de 8,5% cette année.

C'est mieux que ce qu'anticipait le gouvernent. La croissance indienne s'est élevée à 9,4% sur un an à fin mars, un plus haut depuis 1989, contre 9,2% attendu par les autorités. Les groupes tels que General Motors ou Tata Steel ont su augmenter leur production suffisamment pour répondre à la demande exponentielle de la classe moyenne. Cette catégorie a triplé en vingt ans pour être désormais aussi vaste que la population des Etats-Unis, de 300 millions d'habitants.

Cependant l'économie devrait ralentir sous l'effet de la hausse des taux (sept tour de vis en un an et demi), actuellement relevés à un plus haut depuis cinq ans par le gouverneur de la banque centrale Yaga Venugopal Reddy. Ce qui a déjà permis à l'inflation de reculer à un plus bas depuis huit mois à 5,27% mi-mai.

"Nous devons nous attendre à un atterrissage en douceur de l'économie indienne", indique Navneet Munot, gérant chez Birla Sun Life Asset, interrogé par l'agence Bloomberg à Bombay. "Mais l'économie devrait tout de même croître d'au moins 8%, un atterrissage en douceur ne signifie plus un ralentissement à 5 ou 6% de croissance", ajoute le gérant.

La croissance indienne a gagné 9,1% au premier trimestre 2007 en rythme trimestriel, contre une croissance moyenne de 8,8% durant les deux dernières années et une croissance de 5,7% en moyenne durant les années 1990. La semaine dernière, l'OCDE a publié son estimation de croissance de 8,5% en 2007 en raison de la politique monétaire plus rigoureuse. L'institution table sur une hausse de 10,4% du PIB chinois pour cette année.

Le marché indien est une terre d'opportunités exceptionnelle, puisque 16% seulement de la population de plus d'un milliard d'habitants possède un téléphone portable. La moitié des indiens n'ont pas encore accès aux services bancaires et sept habitants sur 1.000 ont une voiture, contre 500 sur 1.000 en Europe de l'Ouest.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :