Les résultats de Santander tirés par ses performances en Espagne

La banque espagnole a enregistré une croissance soutenue au troisième trimestre, grâce notamment aux crédits immobiliers sur son marché domestique.

2 mn

Le premier groupe bancaire espagnol, Santander, publie aujourd'hui un résultat net trimestriel en progression de 22% sur un an, à 2,11 milliards d'euros. Ses performances, légèrement supérieures aux attentes des marchés, ont été tirées par la croissance des revenus de la banque liés aux prêts immobiliers sur son marché domestique. A 10h30, le titre de la banque était en hausse de 1,45% à la Bourse de Madrid.

Santander précise qu'en Europe continentale, son résultat net a progressé de 35% pour atteindre 3,53 milliards d'euros, soutenu par son activité de banque de détail en Espagne qui a augmenté de 29%. Le niveau élevé des taux d'intérêt a de fait permis aux banques espagnoles de maintenir leurs marges d'intermédiation et de soutenir par la même occasion leurs revenus.

"La clé des résultats continue d'être une forte augmentation et une amélioration du différentiel entre le rendement du crédit et le coût des ressources", résume le groupe bancaire. Santander souligne que "l'exposition du groupe aux actifs les plus frappés par la crise des prêts immobiliers à risque est nulle ou insignifiante".

La deuxième banque européenne par sa capitalisation réalise 54% de son bénéfice en Europe continentale, 32% en Amérique latine, et 14% au Royaume-Uni où elle possède Abbey. D'ici 2009, le Brésil devrait toutefois constituer 23% des revenus de Santander. En déboursant 19,9 milliards d'euros pour obtenir le réseau de détail d'ABN Amro au Brésil et en Italie, Emilio Botin, le patron du groupe bancaire, a en effet doublé sa présence dans le premier pays d'Amérique latine. La banque lancera une augmentation de capital de 3 milliards d'euros avant la fin de l'année pour boucler le financement de l'opération de reprise des actifs d'ABN Amro.

Cette diversification géographique renforcée satisfait les marchés qui voient la possibilité pour Santander de compenser ainsi le ralentissement de l'activité en Espagne et en Grande-Bretagne.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.