Le salaire de Nicolas Sarkozy devrait être triplé

Le gouvernement va déposer un amendement ce mardi 29 octobre pour augmenter le salaire du président de la République à 19.000 euros par mois. Il devrait être doublé pour l'aligner sur celui du Premier ministre. Le PS juge la mesure inopportune alors que les Français ont des difficultés à boucler leurs fins de mois.

La rémunération de Nicolas Sarkozy devrait être triplée par un amendement gouvernemental, déposé ce mardi après-midi 29 octobre à l'Assemblée nationale. Le traitement actuel du président de la République est de 6.000 euros net par mois et 101.488 euros pour toute l'année 2007. Il devrait être porté à 19.000 euros brut, "exclusif de toute pensions, primes et retraites", selon le ministre chargé des relations avec le Parlement, Roger Karoutchi. Cet amendement sera étudié lors de l'examen des crédits dévolus aux pouvoirs publics.

Nicolas Sarkozy explique, lui-même, cette demande par une volonté de transparence. "Il n'est pas question que ce soit moi qui fixe la rémunération du président de la République", insiste-t-il, ce mardi 30 octobre, "je veux que pour le Président, son salaire soit fixé comme pour les ministres par la loi, en toute transparence". Il a également indiqué qu'il voulait un "contrôle de l'Elysée" par la Cour des Comptes

Cette augmentation considérable s'explique par la conjonction de deux facteurs. D'abord une réalité: Nicolas Sarkozy n'est pas si bien payé que cela, comparé aux autres chefs d'Etat. Ainsi, Georges W. Bush reçoit 400.000 dollars par an, soit 277.000 euros pour sa fonction de président des Etats-Unis. Il est vrai, en revanche, que Vladimir Poutine ne touche que 2 millions de roubles (56.400 euros) par an.

Deuxième explication, la réforme institutionnelle préparée par la commission Balladur. L'augmentation de rémunération serait finalement assez normale alors que devraient considérablement augmenter les pouvoirs du président, réduisant d'autant ceux du Premier ministre. Logiquement, ce dernier devrait être moins payé que le premier. Aujourd'hui, François Fillon gagne 224.288,4 euros par an.

Quoiqu'il en soit, le climat risque d'être houleux sur les banc de l'Assemblée cet après-midi. L'UMP défendra l'augmentation de Nicolas Sarkozy avec deux arguments: l'équité et, aussi, la transparence. "Je trouve tout à fait normal que le président de la République ait une rémunération comparable à ce qui est celle du chef du gouvernement et des chefs d'Etat des pays européens", explique le Jean-François Copé, député de Seine-et-Marne, et président du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Il ajoute: "aujourd'hui, par décision de Nicolas Sarkozy, c'est le Parlement qui en décide. Je trouve que là aussi, c'est un élément de transparence".

En revanche, la gauche pourrait s'emparer du sujet comme d'un cheval de bataille social. Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale a déjà estimé qu'une hausse du traitement du président Nicolas Sarkozy "n'est pas opportune à l'heure où la plupart de nos concitoyens connaissent de grandes difficultés à boucler leurs fins de mois".

Plus modéré, le grand spécialiste des finances de l'Elysée, le député René Dosière considère que la rémunération du président doit être augmentée, affirme le parlementaire, afin qu'elle soit "un peu supérieure à celle du Premier ministre". Son avis pèse en raison de la compétence du député qui a rédigé un rapport sur l'argent caché de l'Elysée, mais aussi parce qu'il n'est pas suspect de complaisance. René Dosière est député apparenté PS.

René Dosière souhaite toutefois que le locataire de l'Elysée paie ses dépenses personnelles. Il s'était interrogé sur l'origine du financement des vacances de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis, cet été.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.