Bond des résultats à 5,45 milliards pour l'italien Unicrédit

Le groupe bancaire italien a dégagé un bénéfice net en progression de 61% en 2006 à 5,45 milliards, dépassant les attentes des analystes grâce à une solide croissance de son activité et au contrôle des coûts. UniCredit prévoit d'achever l'intégration de l'allemand HVB et de Bank Austria d'ici à mai, soit un an plus tôt que prévu.

Le groupe bancaire UniCredit, né du rapprochement entre l'italien Unicredito et l'allemand HVB, a réalisé une solide performance en 2006. Le groupe annonce ce jeudi avoir dégagé un bénéfice net en progression de 61% en 2006, dépassant les attentes des analystes grâce à une solide croissance de son activité et au contrôle des coûts.

Ainsi, le bénéfice net a atteint 5,45 milliards d'euros et le résultat d'exploitation a progressé de 28% à 10,2 milliards d'euros pour des recettes en progression de 10% à 23,47 milliards d'euros, selon un communiqué du groupe. Ces résultats sont supérieurs aux attentes du consensus Thomson IBES qui tablait sur un bénéfice net de 5,18 milliards d'euros et un résultat d'exploitation de 10,198 milliards d'euros.

"Il s'agit d'excellents résultats obtenus grâce à une robuste croissance des recettes et à un bon contrôle des coûts", estime le groupe dans son communiqué. UniCredit "réalise largement les objectifs fixés pour sa première année du plan stratégique présenté en juillet 2006", ajoute-t-il. Toutes les divisions ont contribué à la croissance du résultat d'exploitation, en particulier la division banque privée (+39%), la division banque de détail (+33%) et la gestion d'actifs (+30%) tandis que le résultat de la division Europe centrale a augmenté de 31%.

Sur le plan des coûts, le coefficient d'exploitation (rapport coûts d'exploitation sur recettes) a atteint 56,5%, contre 61,7% fin 2005. Les coûts d'exploitation ont augmenté de 3,1% en 2006. UniCredit a récemment indiqué prévoir d'achever l'intégration d'HVB et de Bank Austria d'ici à mai, soit un an plus tôt que prévu. La banque prévoit de verser un dividende de 0,24 euro par titre, légèrement inférieur aux attentes du consensus (0,25 euro).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.