Swiss Re engrange des nouvelles affaires en réassurance dommages

 |   |  263  mots
Le premier réassureur mondial fait grossir son activité en réassurance non-vie en partie grâce aux portefeuilles de Insurance Solutions qu'il a racheté l'an dernier.

Malgré un contexte délicat, le réassureur Swiss Re réussit à augmenter de 14% son volume d'affaires souscrites en réassurance non vie en janvier (dommages aux biens et responsabilité) à 10,3 milliards de francs suisses, soit 6,35milliards d'euros).

L'année 2006 a été certes très clémente sur le front des catastrophes naturelles mais les tarifs du marché restent tirés vers le bas et surtout les compagnies d'assurance conservent davantage de risques dans leur comptes et en confient moins à la réassurance.

Pourtant, Swiss Re tire son épingle du jeu. Le recul du volume d'affaires est largement compensé par le rachat d'Insurance Solutions l'an dernier au groupe General Electric. Ainsi, en Europe les primes du réassureur ont augmenté de 8% à 6,1 milliards de francs suisses. Aux Etats-Unis, les primes ont cru fortement de 36% à 2,3 milliards de FS grâce à une demande accrue de réassurance contre les catastrophes, et de 22% en Asie à 985 milliards de FS.

"Dans une période de faible croissance cyclique, nous (...) bénéficions de la croissance transactionnelle et c'est exactement ce que vous pouvez observer en janvier", a déclaré la responsable des finances Ann Godbehere aujourd'hui.

Pour les prochaines périodes de renégociations des contrats de réassurance en avril et en juillet, les conséquences de la tempête Kyrill en Europe et la situation en Floride pourraient peser lourd. Néanmoins, Swiss Re considère que les renouvellements de janvier sont un bon présage pour la suite. Et d'une manière générale, le groupe prévoit que les conditions de marché devraient rester favorables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :