Premier semestre difficile pour Bradford & Bingley

La banque britannique affiche une perte de 17,2 millions de livres au premier semestre. Elle reste prudente sur ses perspectives de l'exercice 2008.

Bradford & Bingley (B&B) continue d'être inquiète. La banque britannique a annoncé, ce vendredi 29 août, avoir subi une perte nette de 17,2 millions de livres (21,5 millions d'euros) au premier semestre. Elle s'attend à une fin d'année difficile.

Elle annonce cette perte alors qu'elle avait réalisé l'an dernier à même époque un bénéfice net de 129 millions de livres. Le groupe s'est cependant félicité que son augmentation de capital, capital à hauteur de 400 millions de livres, ait fait progresser son ratio Tier 1 de 2,3 points de pourcentage, à 9,9%, et à 9,1% pour le ratio "core Tier 1", faisant d'elle "une des banques les mieux capitalisées du Royaume-Uni". En revanche la marge d'intérêt (écart entre le taux auquel la banque prête et celui où elle se refinance) s'est réduite à 0,98% au lieu de 1,10% sur l'ensemble de l'année 2007 "et cette tendance devrait continuer".

Pour le deuxième semestre, Bradford & Bingley "reste prudente". Elle pense que les arriérés et les saisies immobilières vont s'accroître, malgré les dispositions qu'elle met en place pour lutter contre ces problèmes. Elle estime que sa marge d'intérêt va se réduire encore, et sera en bas de la fourchette de 90 à 95 points de base qu'elle avait fournie en juin. La banque a l'intention de réduire le volume des prêts immobiliers qu'elle accordera au second semestre et sur 2009, jusqu'au retour de meilleures conditions économiques.

B&B cédait 1,49% à 49,50 pence ce vendredi vers 11h30 GMT à la Bourse de Londres.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.