HSBC en dessous des attentes en 2007

 |   |  319  mots
La banque britannique affiche un résultat imposable inférieur aux prévisions des analystes, à 24,2 milliards de dollars.

La plus grosse banque britannique HSBC a annoncé lundi 3 mars une progression de 21% de son bénéfice net part du groupe en 2007, à 19,133 milliards de dollars, pour un produit net bancaire en hausse de 25% à 87,601 milliards de dollars. Le groupe affiche des provisions pour créances douteuses en hausse de 63% à 17,242 milliards de dollars. Le bénéfice avant impôt s'est inscrit en hausse de 9,6% à 24,212 milliards de dollars, soit un peu moins que ce que prévoyait un consensus de six analystes calculé par Thomson Financial, à 24,823 milliards de dollars.

Le groupe a réussi à compenser la faiblesse "exceptionnelle" des marchés américains avec de bonnes performances dans les pays émergents, en Asie Pacifique, et au Proche Orient. L'amélioration du résultat a été obtenue en grande partie grâce à la région Asie, dont le bénéfice avant impôt, hors Hong Kong, a augmenté de 70% à 6,009 milliards de dollars. Il a progressé de 42% à Hong Kong à 7,339 milliards de dollars, de 23% en Europe à 8,595 milliards de dollars, de 26% en Amérique latine à 2,178 milliards de dollars. En revanche, il s'est très fortement réduit aux Etats-Unis, passant de 4,668 milliards de dollars en 2006 à 91 millions de dollars en 2007. La bonne performance réalisée en Asie a aidé à compenser la hausse des provisions pour créances douteuses qui ont augmenté de 6,67 milliards de dollars par rapport à 2006.

La banque a indiqué que les perspectives pour 2008 étaient "incertaines" prédisant même que "le ralentissement de l'activité économique et les perspectives dans les activités de crédit aux Etats-Unis pourraient bien continuer de se dégrader avant qu'une embellie se présente".
"Il est vraisemblable qu'en 2008 la prudence sera de mise dans le secteur financier tant que la liquidité et la transparence ne seront pas rétablies et que les marchés financiers ne sauront évaluer le risque de manière réaliste", a ajouté le président Stephen Green dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :