La Bourse de Paris rebondit nettement au-dessus des 4.500 points

Après une ouverture en net recul, le CAC est reparti de l'avant franchissant la barre des 4.500 points. L'indice parisien a terminé la séance en hausse de 1,5% à 4.539 points, porté par la baisse des prix du pétrole et la hausse du dollar face à l'euro.

La Bourse de Paris termine la journée en forte progression. Après une ouverture dans le rouge, le CAC a rebondi, poussé à la hausse par le reflux des cours du pétrole et la remontée du dollar par rapport à l'euro. A la clôture, le CAC gagne 1,50% à 4.539 points.

Les valeurs financières ont également connu une très belle séance. A la clôture, Axa bondit de 7,16% à 23,10 euros. C'est la plus forte hausse du CAC. Dexia gagne 3,68% à 9,68 euros et Crédit Agricole 3,98% à 14,87 euros. Société Générale progresse de 2,83% à 67,85 euros et BNP Paribas de 4,30% à 64,50 euros.

Sur le SRD, Natixis est en hausse de 5,36% à 6,09 euros.

L'action Air France-KLM a fortement progressé toute la journée, dopée par le reflux des cours du pétrole. Le titre termine la journée sur un bond de 6,93% à 18,20 euros.

Michelin a poursuivi sa progression, toujours porté par la recommandation de Merrill Lynch. Son gain est de 4,88% à 49,06 euros.

Saint-Gobain termine la journée sur un gain de 5,46% à 44 euros.

EADS profite de la baisse de l'euro par rapport au dollar et gagne 5,28% à 16,54 euros. Même cause, même effet pour le groupe chimique Rhodia dont le titre est en hausse de 6,72% à 14, 12 euros sur le SRD.

Du côté des baisses, le secteur pétrolier souffre de la baisse des cours du pétrole. Ainsi Vallourec subit le plus fort repli du CAC à la clôture avec un recul de 4,86% à 176,90 euros. Quant à Total, le titre perd 1,19% à 47,36 euros.

Sur le SRD, Maurel et Prom cède 1,70% à 1327 euros, Technip 0,53% à 54,34 euros et CGG Veritas recule de 1,87% à 26,13 euros.

De retour sur le CAC, ArcelorMittal recule de 4,86% à 49,91 euros; les cours des matières premières étant indexés sur ceux du brut.

Alcatel-Lucent perd 3,60% à 4,15 euros. Le groupe a choisi Ben Verwaayen pour être son nouveau directeur général. Les marchés sont déçus, ils lui auraient préféré Mike Quigley. A noter également que le titre est sorti de l'indice EuroStoxx 50. Il est remplacé par Alstom.

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises. La tension s'est fortement relâchée sur les cours du brut, car l'ouragan Gustav a été beaucoup moins violent que prévu.

Le baril de WTI américain s'échange contre 108,66 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 107,48 dollars.

Logiquement, le billet vert se renforce face à la monnaie européenne : 1 euro vaut 1,4511 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.