La Banque Mondiale évalue les dégâts en Géorgie

 |   |  300  mots
L'institution, invitée par Tbilissi, doit faire le point sur les besoins de reconstruction après la guerre face aux forces russes dans le pays.

La Banque Mondiale a annoncé qu'elle envoyait ce vendredi des émissaires à Tbilissi, sur invitation du gouvernement géorgien, pour évaluer les besoins de reconstruction après la guerre éclair face à la Russie.

Le vice-président de l'institution pour l'Europe et l'Asie centrale, Theodore Ahlers, indique dans un communiqué : "à la demande du gouvernement, la Banque assistera les autorités à évaluer le bilan des dégâts et les besoins de reconstruction. (...) Dans cette tâche, la Banque se concentrera sur les infrastructures, l'environnement et l'agriculture, et sur les besoins des populations réfugiées".

Il ajoute que la Banque Mondiale compte aussi "monter un fonds ouvert aux donateurs pour assurer un rétablissement rapide après le conflit et atténuer la souffrance de toutes ses victimes". Selon elle, en Géorgie,"la croissance devrait être temporairement ralentie, les investisseurs adoptant une attitude attentiste".

Sur le terrain, le retrait russe a commencé dans une certaine confusion, les forces de Moscou étant encore signalées en forces dans des points stratégiques comme le port géorgien de Poti. Ce retrait se fait à "la vitesse d'un escargot" a estimé ce vendredi depuis Tbilissi le général John Craddock, chef du commandement européen de l'armée américaine et commandant opérationnel de l'Otan en Europe.

Le Conseil de Sécurité de l'ONU - dont fait partie la Russie - travaille avec difficulté sur le texte de l'accord de pays en six points entre les deux pays établi par Nicolas Sarkozy au nom de la présidence française de l'Union européenne. L'OTAN a indiqué ne pas vouloir de relation avec Moscou tant que cette crise avec la Géorgie ne sera pas réglée. Les Russes ont également indiqué geler toute coopération avec l'OTAN pour le moment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :