Sanofi Aventis s'en sort bien en 2007

 |  | 687 mots
Lecture 3 min.
Le quatrième laboratoire pharmaceutique mondial publie un bénéfice net ajusté en progression de 1% en 2007 à 7,11 milliards d'euros, soit 5,28 euros par action (+1%), et de 6,2% sur le seul quatrième trimestre, à 1,462 milliard. Pour 2008, il dit anticiper, "sauf événements adverses majeurs une croissance de son bénéfice net par action, ajusté hors éléments particuliers de l'ordre de 7%.

Au quatrième trimestre, Sanofi-Aventis a réalisé un chiffre d'affaires de 6,911 milliards d'euros en baisse de 2,2%. L'effet des variations monétaires est défavorable de 4,2 points et est essentiellement lié au dollar. L'impact des variations de périmètre est favorable de 0,4 point et reflète la consolidation du chiffre d'affaires de Ticlid au Japon à partir du premier octobre. A données publiées, la croissance du chiffre d'affaires ressort en baisse de 6%.

Le résultat net ajusté atteint 1,462 milliards d'euros, en progression de 6,2% et le bénéfice net ajusté par action (BNPA ajusté) ressort à 1,09 euros, en hausse de 6,9% par rapport au quatrième trimestre 2006 (1,02 euro). Hors éléments particuliers, le résultat net ajusté est de 1,429 milliards, en progression de 4,5% sur celui du quatrième trimestre 2006 et le BNPA ajusté est de 1,07 euro, en hausse de 5,9% sur celui du quatrième trimestre 2006 (1,01 euro). A dollar constant 2006, soit un euro pour 1,25 dollar, la progression est de 13%, a précisé le groupe, qui tablait sur une hausse de 10% avec cette même parité.

Les analystes qui tablaient pour le quatrième trimestre de 2007 sur un bénéfice net de 1,442 milliards d'euros, un bénéfice par action de 1,08 euro et un chiffre d'affaires de 6,970 milliards.

Sur l'ensemble de l'année 2007, le chiffre d'affaires atteint 28,052 milliards en croissance de 2,8%. L'effet des variations monétaires est défavorable de 3,8 points. L'impact des variations de périmètre est défavorable de 0,1 point sur l'ensemble de l'année. Après impact de ces variations, le chiffre d'affaires, à données publiées, affiche une baisse de 1,1%. Le résultat opérationnel courant (ROC) est stable à 9,617 milliards. Le taux de marge opérationnelle rapporté au chiffre d'affaires est en progression de 0,4 point à 34,3%. Hors effet change, le résultat opérationnel courant a progressé de 6,5%.

Les comptes intègrent une charge de restructuration de 137 millions d'euros (95 millions d'euros après impôts) liée à la poursuite du plan d'adaptation initié en France en 2006 et à la mise en place d'un nouveau plan en Allemagne. Le résultat net ajusté atteint 7,110 milliard (+1%) et le bénéfice net ajusté par action (BNPA ajusté) ressort à 5,28 euros (+1% par rapport à 2006). Hors éléments particuliers, le résultat net ajusté s'établit à 6,961 milliards, en hausse de 5,9% sur celui de 2006 et le BNPA ajusté est de 5,17 euros, en hausse également de 5,9% sur celui de 2006 (4,88 euros).

Dans un communiqué, le quatrième laboratoire pharmaceutique mondial précise qu'il versera un dividende de 2,07 euro au titre de l'exercice 2007 (+18,3%). Pour 2008, il dit anticiper, "sauf événements adverses majeurs une croissance de son bénéfice net par action, ajusté hors éléments particuliers de l'ordre de 7%, calculée à parité euro/dollar constante (1,371)". "La sensibilité à la variation euro/dollar est estimée à 0,5% de croissance pour 1 cent de variation."

Le groupe indique que "les progrés réalisés sur les programmes en développement clinique en cours permettent de maintenir l'anticipation d'environ 30 soumissions potentielles d'ici fin 2010". Sanofi a en outre indiqué que 29,4 millions d'actions ont été rachetées en 2007 pour un total de 1,8 milliard d'euros. Au 31 décembre 2007, la dette financière du groupe s'élevait à 4,2 milliards d'euros, soit un ratio endettement net sur fonds propres de 9,5% (contre 12,6% à fin décembre 2006).

A la Bourse de Paris, ces annonces sont accueillies par une hausse de 2,45% du titre à l'ouverture du marché.

Accord de licence avec la biotech américaine Dyax
Le laboratoire français a signé un accord de licence pour développer et commercialiser un anticorps de la société de biotech américaine Dyax qui pourrait être utilisé en cancérologie. Selon les termes de cet accord, Sanofi-Aventis "acquiert une licence mondiale exclusive pour le développement et la commercialisation" de l'anticorps monoclonal humain DX-2240 de Dyax. Sur le plan financier, la société basée à Cambridge et qui possède un centre de recherche sur les anticorps à Liège en Belgique "pourrait recevoir jusqu'à 500 millions de dollars de frais de licence et de paiements d'étape, dans le cas d'un succès commercial total des cinq premiers anticorps candidats, y compris le DX-2240, pour lequel 25 millions de dollars seront versés en 2008".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :