Ipsen : activité en hausse malgré la faiblesse des ventes en France

Le laboratoire Ipsen publie une hausse de son chiffre d'affaires au premier trimestre de 5,4% à 238,9 millions. La France continue de perdre du terrain.

Le laboratoire Ipsen annonce ce mardi une hausse de son chiffre d'affaires au premier trimestre de 5,4% à 238,9 millions d'euros. Sur une base comparable, c'est-à-dire hors ventes de Ginkor Fort, cédé au groupe GTF le 1er janvier 2008 et à taux de changes constants, les ventes ont progressé de 8,4%, "en dépit d'un effet prix négatif" qui a amputé la croissance de 0,3 point.

Par domaine thérapeutique, les ventes ont été portées par les désordres neuro-musculaires (médicament Dysport), qui ont progressé de 24,9% à 35,6 millions. L'endocrinologie a également tiré la croissance, avec une progression de 15,7% à 36,4 millions grâce aux nettes hausses de Somatuline (+12,6%) et NutropinAq (+25,3%). Ipsen a toutefois été pénalisé par un recul de 14,4% des ventes de Tanakan (traitement des troubles cognitifs), à 26,6 millions d'euros, en raison de "la baisse de prix de 10% applicable depuis le 1er juillet 2007 et d'une concurrence accrue à la suite du lancement d'un nouveau produit à base de Ginkgo biloba, en France".

"Les ventes de Tanakan en France ne représentent plus de ce fait que 50,1% des ventes totales du produit au 31 mars 2008, contre 64,7% un an plus tôt", précise le groupe dans son communiqué. Parallèlement, le chiffre d'affaires du veinotonique Ginkor Fort, à 4,4 millions, affiche une chute de 47,3% après la cession des droits à GTF intervenue en août 2007.

Ces tendances expliquent aussi le recul de 10,7% des ventes réalisées en France, à 75,8 millions d'euros. Ainsi, "le poids de la France dans les ventes consolidées du groupe continue de décroître" pour représenter 31,7% des ventes totales à fin mars, contre 37,4% un an plus tôt. Par zones géographiques, les ventes dans les "principaux pays d'Europe" (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Espagne) ont reculé de 2,9% à 134,8 millions. Dans les autres pays d'Europe, elles ont progressé de 14,2% à 60,1 millions, ainsi que de 24,8% dans le reste du monde à 43,9 millions, dont une hausse de 16,8% en Asie, à 24,4 millions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.