Le marché déçu par la baisse du bénéfice trimestriel d'Air France-KLM

 |   |  398  mots
Le résultat net part trimestriel de la compagnie aérienne recule de 39,3% à 139 millions d'euros et le chiffre d'affaires progresse de 3,9% à 5,9 milliards d'euros. Sur le troisième trimestre, d'octobre à fin décembre, le résultat opérationnel progresse de 23,4% à 311 millions d'euros. Le titre a nettement reculé de plus de 4%.

Le titre Air France-KLM perd ce jeudi matin 3,28% à 18,86 euros. Sur le troisième trimestre 2007-2008 (qui va d'octobre à fin décembre), la compagnie aérienne a enregistré un bénéfice net en repli de 39,3% à 139 millions d'euros. Cette forte baisse est en partie due au fait que lors de cette même période en 2006, le bénéfice net avait été gonflé par une reprise de provisions pour impôts différés de 73 millions due à la baisse de 4 points du taux d'imposition aux Pays-Bas explique le groupe.

Sur la période (trimestre clos au 31 décembre), le chiffre d'affaires s'établit à 5,98 milliards d'euros, en hausse de 3,9%. Le groupe a vu son bénéfice d'exploitation bondir de 23,4% à 311 millions d'euros "en dépit du prix du pétrole toujours plus élevé", selon un communiqué publié jeudi 14 février. Le résultat d'exploitation est en hausse de 23,4% à 311 millions (252 millions au 31 décembre 2006). La marge opérationnelle ajustée progresse de 0,8 point à 6,1% sur le trimestre.

Le troisième trimestre a été impacté par les mouvements sociaux à Air France. "L'activité de transport de passagers se caractérise par une forte hausse des recettes unitaires alors que l'augmentation du trafic, impactée par les mouvements sociaux à Air France, a été limitée à 1,9%", explique Air France KLM dans son communiqué. En octobre, des hôtesses et stewards du transporteur avaient fait la grève pendant 5 jours, au moment des vacances scolaires de la Toussaint.

"L'activité cargo a légèrement progressé dans un environnement concurrentiel qui reste agressif. Enfin, le trimestre est affecté par un prix du pétrole toujours plus élevé", souligne le groupe.

Le groupe n'a fait aucun commentaire dans son communiqué sur les négociations exclusives qu'il mène avec Alitalia en vue d'une reprise. L'issue de ces discussions est prévue pour la mi-mars. Il n'a également rien dit non plus sur une éventuelle prise de participation dans un groupe américain qui naîtrait de la fusion de Delta et Northwest. Selon Bloomberg, Air France-KLM compterait investir dans la compagnie qui serait issue d'une fusion entre Delta Air Lines et Northwest Airlines en échange d'un siège au conseil d'administration.

Par ailleurs, côté perspectives, le groupe confirme son objectif d'un retour sur capitaux employés de 7% après impôt pour l'exercice en cours.

A la Bourse de Paris, l'action Air France-KLM a reculé de 4,2% à 18,68 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :