Flirt Delanoë-Aubry anti-Ségolène et anti-Fabius

Les maires de Paris et de Lille se défendent toutefois de vouloir faire alliance contre d'autres socialistes en vue du prochain congrès du PS.

Bertrand Delanoë a fait le voyage jusqu'à Lille ce jeudi pour s'afficher avec une autre leader socialiste Martine Aubry, également en lice pour la succession de François Hollande au poste de premier secrétaire voire de futur candidat du PS à la présidentielle de 2012.

Ce couple improbable - entre le maire de Paris qui n'hésite pas à se dire "libéral" et l'ex-papesse des 35 heures qui a toutefois pris ses distances avec cette réforme controversée - a tenu à afficher une certaine complicité sans en faire trop.

Il est surtout apparu comme une machine à destabiliser les deux autres ténors du parti également en lice, Ségolène Royal et Laurent Fabius. "C'est exactement ce que les Français ne veulent plus entendre (...) vous êtes en train de nous oppposer" entre socialistes, a toutefois assuré Martine Aubry, qui veut parler "pouvoir d'achat, emploi, logement". "Ni Martine ni moi (...) n'avons envie d'un congrès contre" a ajouté Bertrand Delanoë.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.