Mercedes passe à l'Est pour produire ses petites voitures

 |   |  342  mots
Après plusieurs mois de suspense, le groupe automobile allemand Daimler a finalement choisi la Hongrie comme lieu d'implantation, en Europe de l'Est, d'une nouvelle usine de fabrication de petits modèles Mercedes.

C'est finalement la Hongrie qui a remporté la mise face à la Roumanie et la Pologne. Le spécialiste allemand du haut de gamme Mercredes, filiale de Daimler, prévoit d'investir environ 800 millions d'euros à Kecskemet, à 80 kilomètres au sud-est de Budapest, où il veut créer 2.500 emplois au maximum.

Les travaux préparatoires doivent débuter dans les prochains mois et la construction proprement dite en 2009. Quant à la production, elle commencerait en 2012. Daimler doit encore signer "dans les prochaines semaines" un accord avec les autorités hongroises. "La décision de Daimler est synonyme du plus important investissement dans l'histoire du pays", s'est aussitôt félicité le Premier ministre Ferenc Gyurcsany, qui n'a pas communiqué le montant exact des subventions accordées à l'allemand.

Daimler avait annoncé en février dernier réfléchir à l'implantation d'une nouvelle usine en Europe de l'Est, pour augmenter les capacités de production des petits modèles de sa marque vedette Mercedes, les classes A et B.

Mercedes, basé à Stuttgart, veut dans les années qui viennent doubler sa palette sur le segment des compactes, en passant de deux à quatre modèles. Daimler espère beaucoup de ses plus petites voitures, moins chères et moins polluantes, alors que les exigences environnementales et les prix du pétrole s'accroissent sans cesse. "Nous prévoyons une nouvelle usine en Hongrie pour pouvoir augmenter durablement notre compétitivité et les potentiels de marché en Europe de l'Est", a expliqué Dieter Zetsche, son patron, cité dans le communiqué diffusé en Allemagne.

Mais Daimler s'est également engagé à protéger les sites de production allemands, où les syndicats s'étaient inquiétés des risques de délocalisation, notamment à Rastatt, jusque là chargé de la production des classes A et B. Le groupe de Stuttgart va y investir 600 millions d'euros. "Nous allons également charger complètement l'usine (allemande) de la production de la nouvelle génération de compactes haut de gamme de Mercedes-Benz", a assuré Rainer Schmückle, directeur opérationnel de la division automobile de Daimler, cité dans le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :