L'économie malaisienne pourrait ralentir cette année

 |   |  298  mots
Elle pourrait revenir entre 5% et 6% en 2008 du fait du ralentissement aux Etats-Unis et de la baisse de la demande internationale. La banque centrale propose au gouvernement un train de mesures pour soutenir l'activité.

La croissance économique malaisienne devrait faiblir pour la première fois en trois ans cette année, conséquence du ralentissement de l'économie américaine et du commerce international, a annoncé la banque centrale. La troisième économie d'Asie du sud-est devrait voir son PIB augmenter entre 5% et 6% cette année après une croissance de 6,3% en 2007, a précisé la Bank Negara Malaysia dans son rapport annuel.

Les économistes tablaient de leur côté sur une croissance de 5,7%. "Le contexte international devrait se détériorer avec les retombées de la crise financière" qui a surgi aux Etats-Unis, a souligné la gouverneur de la banque centrale, Zeti Akhtar Aziz, dans le rapport. "Le ralentissement économique dans les économies affectées par la crise sera plus prononcée et plus longue."

La pire crise immobilière depuis une génération aux Etats-Unis a bouleversé les marchés du crédit internationaux et pèse sur la demande pour l'électronique d'Asie et les autres biens, y compris les puces "made in Malaysia" d'Intel ou les ordinateurs portables de Dell.

Citigroup a réduit hier ses prévisions de croissance pour l'Asie, hors Japon, en 2008 à 7,6% contre 8,2%. "Les gouvernements et les banques centrales sont nerveuses à l'idée de ce qui peut encore survenir si les Etats-Unis glissent dans la récession" et des conséquences sur les économies, a expliqué David Cohen, directeur de la prévision économique à "Action Economics" à Singapour.

Bank Negara se dite prête à proposer un train de mesures au gouvernement afin de soutenir l'activité si cela s'avère nécessaire, a indiqué Zeti Akhtar Aziz. Elles consistent notamment à stimuler la consommation, à inciter les entreprises à améliorer leur rentabilité et réduire leurs coûts, et pourrait accroître de 0,5 à 1,5 point la croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :