Yahoo ! et News Corp discuteraient d'une alliance pour contrer Microsoft

 |   |  354  mots
Selon le Wall Street Journal, le géant des médias négocierait avec le portail internet pour prendre une participation de 20%. Un projet qui permettrait à Yahoo! de rester indépendant et de contrer l'offre de 44,6 milliards de dollars déposée par Microsoft. Ce dernier a toutefois décidé de ne pas surenchérir et a réitéré son offre initiale.

Comme il l'avait annoncé après le rejet de l'offre de Microsoft, Yahoo! continue d'évaluer ses "options stratégiques". Ainsi, selon l'édition en ligne du Wall Street Journal, le groupe internet discuterait avec le conglomérat des médias News Corp pour nouer une alliance défensive. Celle-ci lui permettrait d'éviter de se faire racheter par Microsoft, qui a lancé début février une offre non sollicitée, proposant 44,6 milliards de dollars.

Selon le quotidien, News Corp propriétaire de Dow Jones, Wall Street Journal, Fox News, 20th Century Fox ...) prendrait une participation de 20% dans Yahoo!. Un versement en numéraire ainsi que la participation d'un fonds d'investissement seraient également au coeur de ces négociations. L'alliance prévoirait aussi une combinaison de Yahoo! avec les actifs internet de News Corp, dont le très populaire site de socialisation MySpace. Ce dernier avait d'ailleurs été à l'origine dans le passé d'un premier échec des discussions entre News Corp et Yahoo! en vue d'un rapprochement, les deux groupes n'étant pas parvenus à se mettre d'accord sur la valeur à attribuer à MySpace.

Ce projet serait très intéressant pour Yahoo! qui pourrait ainsi rester indépendant, alors que Microsoft semble de son côté plus déterminé que jamais à avaler ce pionnier du web. News Corp, en nouveau "chevalier blanc", vient toutefois s'ajouter à la liste des prétendants également évoqués, parmi lesquels AOL et Disney, mais surtout Google, le leader mondial d'internet que Microsoft cherche à supplanter en rachetant Yahoo. Des sources de marché rapportaient cependant ce mercredi que Google serait de moins en moins intéressé par un partenariat avec Yahoo!.

De son côté, Microsoft ne semble pas impressionné par l'activisme de Yahoo! à se défendre. Le géant de l'informatique a réitéré son offre sur le groupe internet, en maintenant les conditions financières inchangées. Le prix proposé de 44, 6 milliars de dollars représente en effet une prime de 62% par rapport au cours de Bourse de Yahoo! à la veille de l'annonce de Microsoft, mais le portail avait indiqué lundi qu'il jugeait cette offre "nettement sous-évaluée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :