Ford Fiesta : la petite citadine branchée

Restylée et dotée d'un mini-moteur trois cylindres, la petite Ford veut se maintenir à la mode pour rivaliser avec les Renault Clio IV et Peugeot 208. Une bonne voiture urbaine...très connectée.
DR
DR

La Fiesta s'est toujours voulue à la mode et branchée, avec un avant effilé doté d'une grande bouche et des phares élargis contrastant avec le popotin massif et rebondi. Avec le restylage, la voiture s'affine et arbore désormais une calandre copiée sur celle des Aston Martin, une marque qui appartint naguère à Ford. La petite Fiesta fabriquée en Europe et en Amérique du nord arbore un côté jeune et dynamique, comme le disent les spécialistes du marketing, voire un peu racoleur et clinquant, typique du style de la firme à l'ovale bleu. Visiblement, cette bonne petite auto plaît.

A la mode, mais triste

A l'intérieur, le grand pare-brise plongeant donne de la lumière et coiffe une planche de bord inspirée des téléphones portables, d'après les assertions de Ford. L'ensemble est original, même si nous ne goûtons pas l'aspect intrusif avec un dessin compliqué et plein de boutons. En tous cas, les commandes sont à portée de la main, la position de conduite ne souffre pas de critique - sauf un accoudoir central archi-mal placé ! L'habitabilité et l'accessibilité se révèlent accueillantes devant, moins derrière. Matériaux et qualité d'assemblage sont dans la moyenne, mais sans plus. Certains plastiques bas de gamme font même carrément toc (autour de la colonne de direction, sur la partie basse de la planche de bord...). Dommage, cette ambiance noire, ou noire-grise au choix. Que c'est triste ! Certes, ce n'est pas plus gai chez Peugeot, Renault, Volkswagen, Toyota. Mais tout de même ! On a du mal à comprendre pourquoi une petite urbaine doit être à ce point lugubre. Encore une idée marketing bizarre - et moutonnière ! Ou alors, s'agit-il d'une économie des constructeurs. Noirâtre pour tout le monde, comme ça on évite le coût de la diversité ! Déplorons aussi une visibilité catastrophique de trois-quarts arrière, comme sur une Clio IV, avec cette mode absurde de la ligne de caisse qui remonte exagérément vers l'arrière. Petit détail exaspérant : par temps humide, l'habitacle s'embue très facilement et se désembue avec difficulté !

Hyper-connectée

Comme toutes les Ford, la Fiesta se veut hyper-connectée. A partir de la finition Titanium, on a droit de série à l'ingénieux système « Sync » qui permet de commander à la voix le téléphone, la musique que l'on veut écouter par titre, auteur... On peut aussi lire ses SMS si le téléphone est compatible. « Sync » intègre également l'appel automatique d'urgence en cas d'accident... Un système prometteur car évolutif. Il sera de plus en plus complet au fur et à mesure de sa mise au point. Tout ce qui permet une simplification est bienvenu. Testé par nos soins, « Sync » marche bien.

Mini-moteur révolutionnaire

Avec son mini-moteur trois cylindres révolutionnaire à essence de 100 chevaux, la conduite est vivante. Ce moteur monte très volontiers dans les tours. Un bel allant, qui rend l'insertion dans la circulation plutôt fluide. Parfois, on se sent même à bord d'une sportive. Mais, malheureusement, notre enthousiasme ne va pas plus loin. Vu sa très faible cylindrée, ce moteur rugueux - comme tous les trois cylindres - est creux à bas régime. Les démarrages sont un peu pénibles, exigeant d'emballer l'accélérateur et de faire légèrement patiner l'embrayage. Le problème, c'est que le train avant n'aime pas trop qu'on le brusque ainsi et manifeste une certaine désapprobation. Bref, cela induit dans les embouteillages une conduite assez heurtée, typique des trois cylindres. Ce moteur, par ailleurs bruyant avec un sifflement de machine à laver agaçant, est certes efficace et dynamique (sauf au démarrage), mais les amateurs de mécaniques onctueuses n'apprécieront pas. Ces nouveaux petits moteurs politiquement corrects sont l'idéal... sur le papier, mais pas forcément en agrément d'usage. Notons toutefois que le tricylindre Ford apparaît quand même nettement plus civilisé que la plupart des blocs concurrents, sauf celui de Renault. Au moins, il n'émet pas d'à-coups. La mécanique est ici bien secondée par une boîte de vitesses dont les rapports passent sans encombre. Nos critiques vont donc plus à ce type de moteurs en général, bancal par conception, qu'à Ford en particulier, qui a fourni un remarquable travail.

Consommations basses ?

Reste une question : comment vieilliront ces minuscules blocs archi-sophistiqués, très sollicités dans la vie quotidienne, qui tournent à des régimes extrêmement élevés? Réponse dans quelques années. Et la consommation dans tout cela ? Bof. La consommation de notre modèle 1,0 de cent chevaux n'était pas si basse. Car ces mini-mécaniques de pointe sont constamment utilisées à mi ou haut régime avec de fréquents rétrogradages, ce qui n'est pas terrible pour la sobriété. Dans les embouteillages (de plus en plus nombreux et inextricables à Paris), nous avons frisé les 10 litres aux cents ! Les valeurs seront forcément beaucoup plus hautes que celles d'un diesel.

Bonne tenue de cap

Le comportement routier est tout à fait satisfaisant, avec une bonne tenue de cap en ligne droite et en virage. Un exercice toujours délicat pour des petits véhicules à empattement court. Depuis plusieurs années, on sait que Ford est devenu un expert en matière de trains roulants. Ses voitures sont souvent parmi les meilleures à cet égard. Bravo. L'enfin est agile et se faufile bien en ville. Mais les suspensions procurent un confort plutôt sec. Un peu trop ferme à notre goût. Rien de rédhibitoire, néanmoins.

Bon rapport prestations-prix

La Fiesta restylée et dotée de ce nouveau moteur plaira à ceux qui recherchent une brave petite voiture polyvalente, de ligne agressive, globalement agréable, pas trop chère, qui offre tout ce qu'on peut attendre d'une citadine. La gamme démarre à 11.750 euros. Pour un trois cylindres à essence de 100 chevaux, comptez 14.750 euros (version Trend) en trois portes et 15.350 en cinq portes ! Le rapport prix-prestations-équipement demeure toujours compétitif chez Ford. Quelques options intéressantes : la peinture métallisée pour 480 euros avec de jolies teintes originales comme le cuivre de notre modèle d'essai ou un jaune pétillant. Comptez 290 euros pour l'alarme, 500 pour le « Pack Easy » (aide au stationnement, rétroviseurs électriques, détecteur des risques de collision...), 450 pour le GPS, 400 pour l'accès-démarrage mains libres. Les options sont abordables, mais on n'aime pas certaines mesquineries (15 euros pour un cendrier pompeusement baptisé « Pack fumeur », 100 pour une vraie roue de secours). Rappelons que la version Titanium (1.600 euros en supplément) est plus complète de série, intégrant notamment le système intelligent « Sync ».
Alain-Gabriel Verdevoye

Modèle essayé : Ford Fiesta Trend 1,0 Ecoboost 5 portes : 15.350 euros

Puissance du moteur : 100 chevaux (essence)

Dimensions : 3,95 mètres (long) x 1,72 (large) x 1,46 (haut)

Qualités : Bon rapport prix-prestations, agréable position de conduite, habitabilité à l'avant, système « Sync » astucieux, comportement routier sûr, moteur vivant...

Défauts : ... mais rugueux, longévité non prouvée, suspensions fermes, habitacle triste, certains plastiques toc, visibilité arrière, désembuage difficile

Concurrentes : VW Polo 1,4 Trend 5 portes : 15.260 euros ; Peugeot 208 1,2 VTi Active : 15.500 euros ; Renault Clio IV TCe 90 Expression : 16.900 euros

Note : 13,5 sur 20

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 11/07/2013 à 17:00
Signaler
on se demande même si vous avez essayé la voiture. J'ai acheté l'an dernier une focus avec le même moteur, que du bonheur et pourtant je roule dans le Jura ou ce n'est pas toujours facile, l'ergonomie du tableau de bord est top, à condition de pas êt...

à écrit le 07/05/2013 à 19:16
Signaler
Vous etes contre Ford ,bref hyper frenchy,dommage.

à écrit le 22/03/2013 à 9:55
Signaler
Pour avoir essayé ce modèle avant de passer commande pour la version 125ch j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même voiture : le moteur pousse fort de 1500 à 5000 tr/min avec un bruit sympa de demi Porsche et à vitesse stabilisée un silence ag...

à écrit le 17/03/2013 à 0:29
Signaler
15000 euros pour un moteur 1 litre. La crise, quelle crise ?

à écrit le 16/03/2013 à 14:37
Signaler
J'ai une fiesta 1600 et j'ai essayé la nouvelle en version 125 ch.Je doute que vous essayé essayé cette voiture Motricité top, moteur ultra souple et silencieux, confort impressionnant ..

à écrit le 16/03/2013 à 13:51
Signaler
Dernière acquisition, ma Dacia Sandéro m'a couté moins chère avec un moteur équivalent

le 16/03/2013 à 15:52
Signaler
bravo,c'est comme ça qu'il faut s'équiper maintenant.

à écrit le 16/03/2013 à 9:21
Signaler
10l/100km??? J'arrivais à un 6,7/100 lors d'un essai d'une focus 1.0l 125ch! Faut vous calmer les journalistes! C'est un très bon moteur un brin plus sobre pour qui sait le manier! Creux à bas régime... Essayez un moteur psa 1.2 vti vous allez voir...

à écrit le 16/03/2013 à 9:13
Signaler
C'est une voiture de transition, elle n.apporte rien de nouveau sauf quelques gadgets, il faut attendre le nouveau modèle.

à écrit le 15/03/2013 à 21:46
Signaler
l'hyperconnectivité est dangereuse (perte d'attention à la conduite). Quant à la fiabilité de tout çà ??

à écrit le 15/03/2013 à 20:44
Signaler
Une voiture moche (surtout la calandre) mais l'intérieur est agréable

le 16/03/2013 à 20:33
Signaler
l'intérieur n'a pas l'air très ergonomique avec une multitude de boutons, bref une voiture que je n'achèterais pas.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.