Seb, made in China

 |   |  344  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le spécialiste du petit électroménager réalise désormais davantage de chiffre d'affaires en Chine qu'en France. De quoi profiter pleinement de la dynamique consumériste de l'ex-Empire du Milieu.

Qu?il s?agisse des sociétés de gestion, des institutionnels ou encore des entreprises, la thématique émergente est devenue un marronnier incontournable. Rien de tel qu?une pincée de Chine ou un zeste d?Amérique latine pour redonner un peu de consistance à un discours de campagne commerciale ou stratégique en mal d?idées nouvelles. Mais pour certains, comme Seb, les promesses ont laissé place aux faits. Si bien que la Chine représente désormais le premier marché du spécialiste en petit électroménager tout juste devant la France. 19% de ses ventes, soit l?équivalent de près de 148 millions d?euros, ont été réalisées dans l?ex-Empire du Milieu durant le premier trimestre avec des taux de croissance de près de 40% à données constantes. Cette fois, c?est sûr : Seb peut revendiquer une double nationalité franco-asiatique, principale contributrice à la croissance organique de 11,6% du chiffre d?affaires trimestriel, par ailleurs au-dessus des attentes du consensus.

Dans ce contexte, le léger tassement de 100 points de base du taux de marge opérationnelle constaté au titre de la même période, est vite passé au second plan. D?autant qu?il résulte d?une hausse de la facture des matières premières qui devrait être en partie absorbée par de prochains relèvements des prix, mais aussi d?une augmentation des frais marketing nécessaire à la pérennité du modèle économique de Seb. Car son principal atout réside dans la force de son portefeuille de marques, parmi lesquelles on retrouve les produits Seb, Rowenta, Tefal, Moulinex ou encore Krups, qui raisonnent comme une évidence pour la ménagère de plus cinquante ans. C?est d?ailleurs grâce à la densité de son offre et sa position dominante que la société est parvenue à imposer sa patte en Chine. Et si l?on se base sur l?énorme réservoir de consommation dont dispose le pays, l?action mérite bien en Bourse une prime à la croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2017 à 15:48 :
pas rassurant bisphénol and cie
a écrit le 19/05/2011 à 16:22 :
Seb fabrique en Chine depuis bien longtemps, bien avant d'acheter Supor. Il le fait par l'intermédiaire de sous-traitant. Le siège de Moulinex à La Défense a été fermé il y a quelques mois, sans que cela fasse les grands titres des journaux, avec des licenciements à la clé. Les retraités français ne sont pas remplacés et les cadres qui coûtent trop chers sont reconduits. C'est bien triste, mais nous sommes loins de l'humanisme de Seb des années 80 et 90. La mondialisation est passée par là...
a écrit le 29/04/2011 à 11:17 :
Seb ne fabrique pas en Chine, mais vend en chine, ce qui n'est pas pareil. Leur fabriquation la bas vient du fait qu'ils ont racheté Suppor, le n°1 chinois. Pour le reste, les usines sont un peu partout dans le monde, y compris en France, et leur capacité d'innovation est en France. On vous dit que Seb vend en chine et vous trouvez que c'est une mauvaise chose ?
Réponse de le 31/03/2012 à 14:27 :
Marrant, je viens d'acheter une friteuse Seb et c'est marqué "Made in China" en gros. Pourtant un modèle semi pro.

Vous m'expliquez ça s'il vous plait ? Vu que Seb ne fabrique pas en chine....
a écrit le 28/04/2011 à 5:29 :
rien à foutre de cette entreprise qui fabrique en chine jamais j'acheterais plus de cette marque que des marque made in france même si c'est plus cher mais au moins sa fait bosser mes compatriotes
a écrit le 27/04/2011 à 17:25 :
je ne reproche rien à la marque !! de toute façon à l'heure actuelle si ton entreprise veut résister et exister face à la concurrence elle aura intérêt de faire Made in China !!
c'est triste mais c'est la réalité
Réponse de le 28/04/2011 à 5:19 :
ok ludo 31,si tu as envie d'investir dans du matériel électrique de mauvaise qualité et aux normes électriques européennes incertaines d'ou le risque de provoquer un court circuit chez toi pour que SEB enrichisse ses actionnaires!C'est malheureusement pas avec un tel raisonnement qu'on fera baisser le chômage en France ,Moulinex il y a 30 ans c'était de l'excellente qualité made in France!
a écrit le 27/04/2011 à 16:19 :
peut être qu'en Bourse le fait de fabriquer en Chine le petit électroménager fait monter l'action mais pour combien de temps ? En effet par expérience et après avoir acheté successivement une yaourtière et une cafetière Moulinex (filiale de SEB)ces 2 produits n'ont jamais marché lors de l'achat ,du coup pour ce qui me concerne j'ai banni pour toujours les produits et dérivés de SEB!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :