La Bourse de Paris repart nettement de l'avant

 |   |  912  mots
Après trois séances de nette baisse, le marché parisien est enfin parvenu à rebondir. A la clôture, le CAC 40 progresse ce mercredi de 1,96% à 3.446,77 points.

Il aura fallu une matinée bien indécise pour que le marché parisien s'inscrive finalement nettement dans le vert dans le sillage des places américaines. Les investisseurs se sont lancés dans quelques achats à bon compte après trois séances de baisse sur le marché parisien. La tendance à la hausse a été également confortée par la bonne nouvelle venue du commerce extérieur chinois. En mai, les exportations auraient bondi de 50% environ en Chine sur un an.

Sur le front des valeurs, EADS a été à nouveau en vedette. Le titre du groupe européen d'aéronautique et de défense grimpe de 6,13% à 17,22 euros pour signer la meilleure performance du CAC 40 et renouer avec ses niveaux d?il y a deux ans. La valeur est dopée par la faiblesse de l'euro et par la méga commande reçue par sa filiale Airbus sur l'avion gros porteur A380. Dans son sillage, l?équipementier aéronautique Safran prend 4,44% à 23,05 euros et Zodiac 4,09% à 43,38 euros.

Le secteur financier a repris des couleurs et soutenu la cote. Société Générale avance de 4,67% à 31,74 euros, BNP Paribas de 2,03% à 42,32 euros, Crédit Agricole de 2,08% à 8,19 euros, Axa de 1,65% à 12,31 euros et Dexia de 1,18% à 2,98 euros.

Belle journée pour STMicroelectronics (+3,8% à 6,73 euros). L?action du fabricant de semi-conducteurs a profité des perspectives encourageantes délivrées par l?américain Texas Instrument. Par ailleurs, l?analyste Jefferies a entamé sa couverture de la valeur avec une recommandation à l?achat.

Pas de baisses sur le CAC 40

Toujours au chapitre des recommandations, Saint-Gobain (+2,78% à 30,27 euros) a bénéficié d?une note positive de Credit Suisse. Les valeurs immobilières ont été pour leur part dopées par un relèvement du conseil de Morgan Stanley. Unibail-Rodamco s?adjuge 2,2% à 127,95 euros et Klépierre 1% à 22,18 euros.

Dans leur ensemble, les valeurs les plus liées à la conjoncture ont été recherchées. ArcelorMittal progresse de 4,02% à 23,27 euros, Lafarge de 3,6% à 46,75 euros. Dans le secteur du luxe, LVMH gagne 3,8% à 90,20 euros et PPR 3,28% à 99,25 euros.

Enfin, pour le compartiment automobile, Peugeot s?octroie 3,12% à 20,34 euros, Renault 2,79% à 29,27 euros et Michelin 2,66% à 55,28 euros.

France Télécom, qui réunissait ce mercredi son assemblée générale, progresse de 1,88% à 15,42 euros. UBS est passé à l?achat sur la valeur. Par ailleurs, la filiale de l?opérateur télécoms Orange est intéressée par un partenariat industriel avec Le Monde.

Aucune valeur ne termine dans le rouge, mais le secteur énergétique a été en partie délaissé. Les "utilities" Veolia (+0,32% à 20,45 euros) et Suez Environnement (+0,15% à 13,70 euros) réalisent les plus faibles performances du CAC 40.

EDF a été à la traîne (+0,43% à 33,76 euros) sur fond de nouvelle loi de réforme du marché de l?électricité. GDF Suez ne prend que 0,47% à 24,54 euros. Selon les Echos, le groupe d?énergie pourrait dépenser 300 millions d'euros pour prendre le contrôle de sa filiale commune avec Société Générale, Gaselys.

La stratégie d'Ingenico saluée

Le titre Vivendi progresse de 1,72% à 16,85 euros. Le groupe de médias et de télécoms affirme avoir agi en conformité avec la législation brésilienne pour le rachat de l'opérateur fixe GVT. Selon la presse locale, le "gendarme" des marchés au Brésil pourrait imposer une amende record au groupe français d'un montant de 1,6 milliard de dollars soupçonnant une fraude dans le processus d'acquisition de l'opérateur télécoms brésilien GVT. A noter par ailleurs que la société de gestion Amundi a déclaré avoir refranchi à la hausse le seuil de 5% du capital.

En nette baisse encore à mi-séance, Rémy Cointreau est parvenu à renverser la vapeur. L?action du groupe de vins et spiritueux clôture finalement sur un gain de 0,81% à 43,35 euros. La société a fait état d'un résultat opérationnel courant de l'exercice 2009-2010 en croissance organique de 7,2% à 140 millions d'euros grâce à une hausse des prix. Le résultat net part du groupe est stable à 86,3 millions d'euros. Le groupe proposera de maintenir son dividende à 1,30 euro pour 2009-2010 et ne délivre pas de prévisions. Il se montre très prudent pour 2010-2011 face à un contexte économique "incertain".

Ingenico grimpe de 3,83% à 17,10 euros. Le spécialiste des terminaux de paiement a annoncé mercredi son plan stratégique pour la période 2010-2013 dont l'un des objectifs est de réaliser un chiffre d'affaires de plus d'un milliard d'euros en 2013. Le groupe vise également un Ebitda supérieur à 18% du chiffe d'affaires en 2013.

La plus forte hausse du SRD est signée Rexel. L?action du distributeur de matériel électrique s?envole de 7,74% à 11,90 euros grâce à un relèvement de recommandation de HSBC. Le broker estime que le groupe est à l?aube d?une reprise et s?attend à une croissance organique du chiffre d?affaires pour le troisième trimestre après sept trimestres consécutifs de baisse.

A noter enfin que la cotation de l'action Rodriguez est toujours suspendue dans l'attente d'un communiqué. Le président du fabricant de yachts est en garde à vue dans les locaux de la police marseillaise dans une affaire liée au grand banditisme.

Côté devises, l?euro est parvenu à repasser la barre de 1,20 dollar. 1 euro vaut 1,2049 dollar. Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont en forte hausse après la publication d?une baisse plus forte que prévu des stocks hebdomadaires américains. Le baril de WTI s?échange contre 74,74 dollars et le baril de brent de la Mer du Nord contre 74,37 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :