Sanofi sonde les actionnaires de Genzyme, le titre progresse

 |   |  409  mots
Chris Viehbacher, le directeur général du groupe pharmaceutique français, a rencontré plusieurs actionnaires de la biotech américaine sur laquelle Sanofi a fait une offre qui a été rejetée la semaine dernière. Le marché apprécie.

Chris Viehbacher, le directeur général de Sanofi-Aventis, a rencontré plusieurs actionnaires de Genzyme, a déclaré, mardi soir, le groupe français. De son côté, Genzyme a rejeté la semaine dernière la proposition de rachat de 18,5 milliards de dollars (14,6 milliards d'euros) que lui a soumise Sanofi, ouvrant la voie à l'éventuelle entrée en scène d'autres prétendants et donc à des surenchères possibles.

Mais Chris Viehbacher a clairement dit qu'il préfèrerait amener son homologue de Genzyme, Henri Termeer, à la table des négociations. Il a ajouté qu'il souhaitait sonder les actionnaires de sa cible avant de prendre une décision sur la suite à donner à sa proposition initiale. "Il est aux Etats-Unis et il a décidé de passer du temps avec les actionnaires pour discuter de la proposition", a déclaré Jean-Marc Podvin, porte-parole de Sanofi, joint au téléphone à Paris.

Selon Mark Schoenebaum, un analyste d'ISI Group qui a participé à un déjeuner avec des dirigeants de Sanofi à New York, le groupe français a déclaré à plusieurs dizaines d'investisseurs qu'il prévoyait d'avoir rencontré d'ici mercredi soir la moitié des actionnaires de Genzyme. Il a également précisé qu'il pourrait ensuite prendre une décision sur la suite du dossier. Outre Chris Viehbacher, le directeur financier, Jérôme Contamine, a participé au déjeuner, a précisé Mark Schoenebaum à Reuters.

Sanofi a aussi souligné qu'il n'existait aucun moyen de valoriser précisément Genzyme et qu'il souhaitait connaître le prix qu'accepteraient les actionnaires de l'américain désireux de vendre en ajoutant qu'il ne serait pas "entêté", a écrit l'analyste dans une note. Mais avant d'aller plus loin, Sanofi veut être sûr qu'il peut vraiment faire aboutir son projet et qu'il ne risque pas de se trouver "bloqué".

Sanofi a proposé 69 dollars par action pour racheter Genzyme mais le titre de ce dernier se traite actuellement à 71 dollars et des investisseurs interrogés par Reuters le 30 août ont délcaré qu'ils n'accepteraient pas un prix unitaire inférieur à 75 dollars.

Les dirigeants de Sanofi ont précisé qu'une éventuelle "due diligence", qui pourrait ne prendre que deux semaines, devrait se concentrer sur la probabilité de l'obtention dans un délai raisonnable de l'aval des autorités américaines pour son nouveau site de fabrication de Framingham, a expliqué Mark Schoenebaum, citant la direction du groupe français.

En Bourse, le titre Sanofi progresse de 2,05% à 47,79 euros.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :