EXCLUSIF Genzyme change de tête en France

 |   |  174  mots
La filiale hexagonale de la biotech américaine convoitée par Sanofi se dote d'un nouveau président, Christian Deleuze, issu du labo japonais Daiichi Sankyo.

Son arrivée était prévue de longue date, mais l'agitation de l'été autour de Genzyme en a quelque peu modifié la portée. Christian Deleuze prendra mercredi 1er septembre la tête de la filiale France de Genzyme, cette biotech américaine sur laquelle le français Sanofi-Aventis tente depuis deux mois de mettre la main. Président de Daiichi Sankyo France, la filiale hexagonale du laboratoire japonais, depuis 2003, Christian Deleuze, 46 ans, succède à Frédéric Turner, qui doit prendre la responsabilité de la zone Amérique du Sud chez Genzyme.

La France est la première filiale de Genzyme, spécialisée dans les maladies rares, avec environ 600 salariés et un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros. Son nouveau site de production hexagonal, à Gerland près de Lyon, doit dans les semaines à venir produire ses premiers lots de médicaments biotechnologiques. La bataille rangée qui se prépare entre Sanofi et Genzyme modifiera-t-elle la mission du nouveau patron ? Elle devrait tout au moins charger un peu plus son agenda.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :