Le CAC 40 clôture à son plus haut depuis octobre 2008

 |   |  744  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le marché parisien a signé une belle séance ce mardi, rassuré par de bons résultats d'entreprises et indicateurs économiques. Ces derniers compensent le risque géopolitique lié aux évènements d'Egypte.

En hausse dès l'ouverture, la Bourse de Paris n'a cessé d'accélèrer ses gains au fil de la journée. Au final, le CAC 40 affiche un bond de 1,68% à 4.072,62 points. L'indice parisien n'avait pas atteint ce seuil en clôture depuis le 3 octobre 2008 (4.080,75 points). Reste que les 4.086 points, atteint en avril 2010 en cours de séance, n'ont toujours pas été rattrapés.

Si les inquiétudes concernant les tensions en Egypte demeurent, les investisseurs ont été rassurés par des indicateurs économiques encourageants. Déjà hier, la publication de statistiques américaines meilleures que prévu (consommation des ménages américains en décembre, indice PMI de la région de Chicago de janvier) avait permis au marché parisien de sauver le seuil des 4.000 points.

Ce mardi, les investisseurs ont pris connaissance de l'activité manufacturière et du taux de chômage en zone euro. L'indice PMI manufacturier a progressé pour s'établir à 57,3 en janvier contre 57,1 en décembre, soit davantage que l'estimation "flash" de 56,9. Selon les économistes, ce chiffre indique que le secteur manufacturier retrouve de l'allant dans la plupart des régions à l'exception de la Grèce. Sur le front de l'emploi, toujours en zone euro, le chômage s'est stabilisé en décembre à 10 % selon les chiffres publiées par Eurostat.

Même indicateur positif du côté des Etats-Unis. L'activité du secteur manufacturier a connu son 18e mois de croissance en janvier aux Etats-Unis, nouvelle preuve du renforcement de la reprise économique dans le pays. L'indice ISM des directeurs d'achat a atteint son niveau le plus haut depuis mai 2004.

Par ailleurs, la tendance haussière a été soutenue par des résultats d'entreprises de bonne facture. Le groupe de messagerie UPS ou encore le laboratoire pharmaceutique Pfizer ont fait mieux que prévu par le marché. Le secteur énergétique a été également en vedette sur fond de hausse des cours du pétrole.

Valeurs en hausse

En tête du CAC 40, Technip s'est adjugé 5,07 % à 74,57 euros, suivi de Total (+3,2 % à 44,08 euros) et Vallourec (+1,25 % à 80,33 euros). Hors CAC 40, Bourbon a gagné 3,69% et CGG Veritas 5,98%.

Lafarge (+3,62 % à 44,84 euros) a grimpé sur des achats à bon compte après avoir aligné cinq séances dans le rouge. Dans leur ensemble, les grandes valeurs industrielles ont été bien orientées : Air Liquide prend 2,61% à 93,61 euros et Michelin 2,26% à 54,37 euros.

Le secteur bancaire a également soutenu la tendance haussière alors que les ventes à découvert sur les titres financiers sont à nouveau autorisées. BNP Paribas progresse de 3,64% à 56,59 euros, Natixis de 1,75 % à 3,94 euros, Société Générale de 1,37% à 47,87 euros et Crédit Agricole de 1,3% à 10,93 euros.

Pour sa part, STMicroelectronics a profité des bons résultats publiés par son concurrent Infineon. Le titre du fabricant de semi-conducteurs gagne 1,48% à 8,97 euros.

Valeurs en baisse

De loin lanterne rouge du CAC 40, EDF a décroché de 2,56 % à 31,37 euros alors que selon des informations de presse, le gouvernement envisagerait d'établir un prix de revente de l'électricité nucléaire entre 37 et 39 euros le mégawatt. L'électricien demande, lui, un prix minimum de 42 euros.

Le secteur automobile a subi des prises de bénéfices, malgré l'annonce par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) d'une progression de 8,2% des ventes de voitures en France au mois de janvier. Peugeot recule de 1,36 % à 30,20 euros et Renault de 0,88 % à 47,36 euros. Ce dernier n'a pas non plus profité de la publication de résultats intérimaires faisant état d'un retour à la rentabilité opérationnelle en 2010. Il publiera ses résultats définitifs le 10 février.

Hors CAC 40

Aperam, issue de la scission des aciers inoxydables d'ArcelorMittal, a fait une entrée timide au sein du SBF 120 (- 1,17 % à 29,60 euros) après avoir côtoyé pendant quelques jours les grands du CAC 40.

Alten s'est apprécié de 3,7 % à 26,34 euros. Le groupe de conseils a annoncé prévoir une croissance organique d'au moins 8 % en 2011, portée par le dynamisme de ses marchés. Il entend poursuivre ses acquisitions.

A l'opposé, Gameloft chute de 4,43 % à 4,75 euros après la publication de son chiffre d'affaires. Si ceux-ci sont de bonne facture, le groupe n'a donné aucun chiffre quant à ses prévisions de rentabilité pour 2010.

Devises et pétrole

Les cours du brut renouent avec le seuil des 100 dollars, dopés par les tensions dans le monde arabe. Le baril de Brent de la Mer du Nord valait à la clôture des marchés 101,34 dollars et le baril de WTI américain 91,51 dollars.

Sur le marché des changes, 1 euro s'échangeait au même moment à 1,3810 dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2011 à 7:18 :
Octobre 2008 c'était pas le point bas suite à l'effondrement du à la crise ? le Cac n'était-il pas à 6.000 points ?
a écrit le 01/02/2011 à 17:49 :
Tant mieux ! Cela va faire baisser l'or et je vais pouvoir enfin en racheter pendant que les idiots achètent du papier.
Réponse de le 01/02/2011 à 19:13 :
Helas Bastien, je ne suis pas sur que l'or va baisser. Ils font monter les cours ce qui a pour consequence d'attirer les investeurs , font leurs prises de benefices et, pas fou, placent l'argent de ces prises de benefice en or. Quand surviendra la prochaine crise, une fois encore ils s'en tireront sans rien rembourser et continueront a faire chanter les politiques. Qui sont ils? S'adresser aux guignols de l'info.
a écrit le 01/02/2011 à 17:32 :
Déconnecté de la réalité quotidienne du peuple : La Bourse. Je ne comprends toujours comment les bourses mondiales peuvent encore gagner du terrain. On se retrouve avec les fondamentaux, voire même pires, de 2008!!!!!!!! A voir! Le problème va venir des matières premières et le prix de celles ci demandés aux peuples pour se nourrir et se déplacer.
Réponse de le 01/02/2011 à 19:07 :
Bien dit Fafa.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :