Technicolor réduit ses pertes annuelles sans convaincre le marché

 |  | 295 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Technicolor (ex-Thomson ) a dégagé en 2010 une perte de 69 millions d'euros après un déficit de 342 millions en 2009. Son chiffre d'affaires l'année dernière est ressorti en légère baisse malgré un bon quatrième trimestre. Le marché a sanctionné le titre.

Technicolor a publié lundi ses résultats pour l'année 2010 et annoncé sa volonté de poursuivre ses investissements à présent que sa campagne de cessions d'actifs est achevée.

Si sa perte nette a été divisée par 5 l'an dernier à 69 millions d'euros contre 342 millions en 2009, le chiffre d'affaires 2010 est en recul 5,4 % à 3,57 milliards d'euros (à taux de change constants). Côté perspectives, le groupe reste prudent malgré une nette hausse annuelle du chiffre d'affaires du quatrième trimestre. Le marché n'a pas apprécié. Le titre a chuté de 5,66 %..

Les ventes du spécialiste des équipements et services pour les médias et les télécommunications ont atteint 1,15 milliard d'euros au quatrième trimestre, soit une hausse de 21,4% par rapport à la même période de l'année précédente. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté atteint 505 millions d'euros sur l'année.

Dans un communiqué, Technicolor dit avoir pour objectif "de réaliser en 2011 un chiffre d'affaires en légère croissance à taux de change constants". "Maintenant que la phase de restructuration est achevée, nous allons poursuivre nos investissements en 2011 afin que Technicolor reste au c?ur de l'innovation technologique et accompagne l'industrie Media & Entertainment dans sa transition vers le tout-numérique", déclare le directeur général Frédéric Rose.

Technicolor est sorti en février dernier d'une procédure de sauvegarde ouverte fin novembre 2009 pour conclure un plan de restructuration de sa dette. Il a, dans ce cadre, mené un programme de cession d'actifs non-stratégiques.

Le groupe a annoncé mercredi avoir reçu une offre ferme pour les activités de têtes de réseaux de Grass Valley, soldant ainsi ses avoirs dans cette filiale en cours de restructuration et mettant fin à son programme de cession d'actifs. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :